Le serveur de la CENI accessible dès la semaine prochaine, annonce un communiqué de l’institution organisatrice des élections

Publié le par jpkasusula

Kinshasa, 22/10/2011 / Politique Il n’y a plus de raison de controverse ni d’agitation autour de l’accès vivement réclamé par l’opposition au serveur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), dès lors que son président, le Pasteur Daniel Ngoy Mulunda annonce que ce serveur sera accessible dès la semaine prochaine

Le serveur de la commis­sion électorale nationale indépendante (Ceni) sera accessible, dès la semaine prochaine, aux partis et regroupements politiques. L’annone a été faite, vendredi 21 octobre, par le président de la Ceni, Daniel Ngoy Mulunda.

Le Bureau de la commission électorale nationale indépen­dante (Ceni) informe les partis et regroupements politiques de l’Opposition que ses services ont été instruits pour donner accès au serveur de la Ceni dès la semaine prochaine. Les modalités pratiques en seront déterminées lors du prochain forum des par­tis politiques. C’est du moins ce qu’a indiqué un communiqué si­gné par le Pasteur Daniel Ngoy Mulunda, président de la Ceni. Cette institution électorale ap­pelle les partis et regroupements politiques qui n’ont pas encore signé le Code de bonne conduite à venir le faire en vue de garantir des élections apaisées.

Par ailleurs, la Ceni a aussi réagi au sujet des actes de bru­talité exercés contre l’honorable Martin Fayulu lors de récents in­cidents survenus le jeudi 20 octobre à l’occasion de la marche organisée à Kinshasa par un groupe de partis politiques de l’Opposition.

La Ceni a exprimé ses profonds regrets face aux dérives et actes de violence qui émaillent depuis un certain temps les manifestations publiques des partis et regroupements politi­ques. Le Bureau de cet organe électoral déplore notamment les actes de brutalités exercés con­tre le député national, Martin Fayulu.

Le Bureau de cette insti­tution a appelé l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et ses alliés ainsi que les Forces de l’ordre au respect de la Constitution et des lois de la République. Cet organe chargé d’organiser les élections en Ré­publique démocratique du Congo invite les forces de l’ordre à faire preuve de modération, de rete­nue dans leur action de maintien de paix.

« De même, il appar­tient aux citoyens de respecter les forces de l’ordre dans un élan de citoyenneté Républicaine. L’UDPS et ses alliés sont invités à utiliser les méthodes de dialogue qui n’exposent pas à la violence », pouvait-on lire dans le même communiqué dont une copie est parvenue à la rédaction du journal Le Potentiel.

Bienvenu Ipan/Le Potentiel

Publié dans Politique

Commenter cet article