Crash de Kisangani : Le gouvernement a décrété un deuil national de trois jours

Publié le par jpkasusula

L’émotion était vive le samedi 9 juillet dernier à Kisangani. Cela, après le crash d’un Boeing 727 de la compagnie congolaise Hewa Bora, survenu le vendredi 8 juillet 2011 à 14 heures locales (13 heures à Kinshasa) au moment de l’atterrissage à l’aéroport de Bangoka au chef-lieu de la province Orientale. Le samedi dernier, dès la matinée déjà, de nombreuses personnes avaient pris d’assaut les cliniques universitaires et l’hôpital général de référence de Kisangani où avaient été conduits les survivants de l’accident alors qu’à Kinshasa, le gouvernement central a décrété un deuil national de trois jours, à dater du samedi dernier jusqu’à mardi 12 juillet.

Une délégation gouvernementale devait en plus quitter Kinshasa pour le chef-lieu de la Province Orientale. Les salles d’attente des hôpitaux où les survivants étaient conduits ont été bondées le week-end dernier par des foules nombreuses à la recherche des proches. Une liste d’une trentaine de personnes identifiées parmi les survivants, pris en charge par les Cliniques universitaires, a été dressée. Selon des sources hospitalières, leur état ne suscitait aucune inquiétude. Mais dans la suite, il y en a d’autres qui ont succombé à leurs blessures.

Par contre, pour les morts, l’inquiétude était grande surtout lorsqu’on sait que la morgue de l’hôpital général de Kisangani où les corps des victimes étaient exposés, est tombée en panne depuis un long temps. Dans la foulée, on se disait que si rien n’est fait en urgence, ils seront vite en décomposition Il y a lieu de signaler que les corps identifiés ont été vite récupérés par les leurs dont celui de Mgr Camille Lembie, Evêque du diocèse d’Isangi en province Orientale. Ce dernier regagnait son diocèse après avoir participé à toutes les réunions de la Commission épiscopale nationale du Congo de l’Eglise Catholique (Cenco). Le dimanche 10 juillet 2011, il devrait ordonner un jeune prêtre d’Isangi.

Du coup, à en croire l’Abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la Cenco, cette organisation ecclésiastique pleure cet Evêque qui était un « véritable combattant » en son sein. Dans un communiqué publié le même jour, le porte-parole du gouvernement a annoncé que les couleurs nationales seront mises en berne sur toute l’étendue de la République et la musique sur les ondes des médias devra être appropriée à la circonstance.(…)

Report des matches de la 9ème journée de la Linafoot

Parmi les victimes du crash figurent cinq officiels des entités sportives congolaise dont deux arbitres de Kinshasa : Malunga Miboti et Benjamin Bambe ; un autre de la province du Bas-Congo : Justin Mayabuana ; un commissaire au match : Norbert Mafuta ainsi qu’un délégué de la Linafoot : Pascal Tshimuanga. Tous, ils devraient superviser le match Malekesa-Tp Mazembe, comptant pour la 9e journée du Championnat national de football. Ainsi, à cause de cet accident, la Ligue nationale de football (Linafoot) s’est retrouvée dans l’obligation de reporter tous les matches de la 9ème journée.

Joseph Kabila au chevet des rescapés

Le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, est arrivé samedi 9 juillet à Kisangani, à 15h locales précises. Aussitôt débarqué, il s’est rendu aux Cliniques universitaires où sont internés la plupart des blessés survivants de ce crash. En sa qualité de Garant de la Nation, il est allé s’enquérir de la situation sur place. Il était accompagné du Vice-Premier ministre, Simon Bulupy, du ministre de la Santé Publique, Victor Makwenge Kaput, ainsi que celui des Affaires sociales et actions humanitaires, Ferdinand Kambere.

Kikim Kingunza Afri

Publié dans Politique

Commenter cet article