Candidat commun de l’Opposition Revoici Tshisekedi au Stade des Martyrs !

Publié le par jpkasusula

Les élections arrivent ! Et, le dernier mot reviendra au souverain primaire, dans l’urne. Tshisekedi l’a si bien compris. Ses combattants aussi. Tous les leaders ligués autour de lui, se serrent les coudes. Le pari est entier. Le rendez-vous est donc pris. C’est encore pour ce dimanche, a-t-on appris de source mieux branchée à la haute hiérarchie de l’Udps, que Tshisekedi veut aller de nouveau, au Stade des Martyrs de la Pentecôte. Il y ira à la recherche d’une nouvelle intronisation politique. Il a besoin d’un nouveau bain de foule, avant de se faire consacrer par ceux-là qui l’ont désigné candidat commun, lors d’une messe politique de l’Opposition, à Notre Dame de Fatima, à la Gombe. Ce sera juste à la veille de sa descente à la CENI où il se propose de déposer, après tous les calculs, sa candidature à la présidentielle du 28 novembre prochain. La caution de 50.000 USD est prête. Le BRTC de la CENI la recevra, dès le lundi 5 septembre, en bonne et due forme, conformément à la loi électorale. Décidément, Tshitshi est là. Les partis et regroupements politiques membres de l’Opposition, organisent ce dimanche 4 septembre 2011, une grande cérémonie au stade des Martyrs, au cours de laquelle, Etienne Tshisekedi sera investi comme candidat commun de l’Opposition à l’élection présidentielle de novembre prochain. La décision a été prise le samedi 27 août dernier, à l’issue d’une réunion tenue dans la Salle de conférence de la Paroisse Notre Dame de Fatima à Kinshasa / Gombe. Les opposants tiennent mordicus à remplir de nouveau ce stade Mythique. Dans leur programme, ils devaient se retrouver encore hier lundi 29 août, pour faire le point des démarches faites dans le cadre de ce rendez-vous. Les représentants de ces partis de l’Opposition ont pris langue avec l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), avant de confirmer l’activité, compte tenu du calendrier chargé de Tshisekedi. Pour arriver à une telle fin, le bureau de la modération de l’Opposition a fait le rapport aux représentants de partis politiques sur la candidature commune, et ils se seraient mis d’accord. D’après ce rapport, l’invitation a été lancée à tous les partis politiques de l’Opposition, le 2 août pour déposer au secrétariat technique de l’Opposition leurs avis et réflexions sur les trois points évoqués ci-haut dans le rapport. Et, cette invitation a rencontré l’assentiment de plusieurs partis et regroupements politiques entre autres : Envol, USC, DTP et SET, RADECO/ DTP, Camp de la Patrie, FNTC, ACOR, CCD, MR, MBC, ANADER, PCDI, et autres. Toutes ces formations politiques ont adhéré à l’idée de la candidature commune. Mais, il faudra souligner que toutes ces décisions ont été prises sans la participation de l’UNC de Vital Kamerhe, du MLC de Jean-Pierre Bemba, de l’UFC de Léon Kengo wa Dondo ou encore de l’UREC du Docteur Oscar Kashala, pour ne citer que ceux-là. Les Chefs des partis précités ne sont pas contre la candidature commune, mais ils reprochent aux autres pairs de l’Opposition notamment, au bureau de la modération de l’opposition de n’avoir pas respecté la procédure qui, selon Kengo wa Dondo, « revient aux candidats Président issus des partis politiques de l’Opposition, de discuter afin de désigner un candidat commun qui représentera l’Opposition dans la joute électorale ». En dépit du rappel à la bonne procédure clamée par ce dernier, Etienne Tshisekedi continue à faire cavalier avec ceux qui le soutiennent. Car, juste après son investiture le dimanche prochain, le sphinx de Limete ira lundi matin déposer sa candidature à la CENI. LPM/DNS

La Pros.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article