Mercredi 4 janvier 3 04 /01 /Jan 18:57

a26Témoignage d'un survivant de l'accident...

Ce 02 Janvier 2012 aurait pu être le dernier de ma vie. Dieu soit loué, il n'en est pas ainsi. Oui, j'ai échappé à la mort cet avant-midi.

Aux alentours de 06h00 du matin, alors que je faisais mon footing quotidien sur le boulevard du 30 juin, pas très loin de notre résidence, une Jeep 4x4 de couleur noire, immatriculée au référence Assemblée Nationale, conduite par les fils du président Boshab Evariste, revenant d'une sortie tapageuse en boîte, roulant à folle allure sous forte musique, a violemment percuté un taxi Mazda de couleur blanche qui sortait de l'avenue Ngongo-Luetete(celle qui débouche sur la Citibank). La collusion a été extrêmement brutale. La Jeep a carrément "ramassé" le taxi pour l'écrouer, après des tonneaux diaboliques, sur l'arrêt où je me trouvais(face à South African Airways). Là, quatre personnes attendant le transport ont été carrément écrasées. Trois sont mortes, une autre a perdu sa jambe. Les passagers à bord du taxi, au nombre de 5, sont morts sur le champ, ceux de l'arrière, dont un avocat connu, ayant été aussi écrasés dans le tampon et ceux du devant achevés par les éclats de pare-brise. J'ai pu échapper au carnage par un réflexe qui m'a fait sauter des trottoirs jusqu' à l'avant de la papeterie Dyna-Print.

Les fils Boshab indemnes, sortant de leur véhicule-tombeau ouvert avec les gardes du corps s'y trouvant, ont eu le culot de vanter insolemment leur position sociale et de brandir des revolvers menaçant de tuer la population qui avait accouru sur le lieux du drame en vue de maîtriser ceux qui n'étaient plus dès lors que des criminels. Après coup de fil de l'un des délinquants à leur garde rapprochée, celle-ci, venue tenue de police sur les lieux, a carrément violenter la population qui accusait les malfrats et éconduit avec déférence les indifférents assassins en leur résidence. Comme si de rien n'était! Pas de signe de regret! Les jeunes shégués qui s'y opposaient ont vite été dispersés à coup de matraque.

Au total, 8 personnes sont mortes ce lundi 02 janvier dans cette collusion fatale sur le boulevard du 30 Juin, victimes de l’inconscience et l'arrogance de ceux qui, parce que enfants d'une haute autorité de l'Etat, n'ont plus aucune considération pour les autres dont la vie pour eux ne leur dit absolument plus rien. Quand j'ai interpellé les policiers pour leur dire qu'un rapport au Parquet devait se faire au plus vite, l'un m'a tancé en criant que si j'accusais, je courais de gros ennuis. Un camion-remorque a vite été dépêché sur les lieux pour emporter les voitures déclassées.

Toutes nos condoléances aux familles affligées. Ces voyous n'auront jamais la conscience tranquille tant qu'ils ne répondront pas de leurs homicides devant la Justice. Que celle-ci se fasse." Leon-richard christian Engulu

Par jpkasusula - Publié dans : Politique - Communauté : Les nouvelles du Congo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés