RDC: la Céni évoque un possible report des législatives après la présidentielle

Publié le par jpkasusula

KINSHASA - Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) en République démocratique du Congo (RDC) a évoqué vendredi un possible report des élections législatives après la présidentielle au lieu d'un double scrutin initialement prévu le 28 novembre.

Daniel Mulunda Ngoy a appelé les députés et sénateurs à voter avant le 10 août l'annexe à la loi électorale fixant la répartition des sièges pour les législatives, après en avoir déposé le projet auprès du ministre de l'Intérieur.

Si les élus du peuple décident de ne pas me donner l'annexe avant le 10 du mois (d'août) prochain, j'annonce un nouveau calendrier, celui du découplage: je vais commencer par la présidentielle, et puis la députation nationale viendra quand les députés le voudront, a déclaré à la presse M. Mulunda à la sortie de son entrevue avec le ministre.

Si l'annexe n'est pas adoptée avant le 10 août, la Céni sera amenée à découpler les élections car elle se trouverait dans lincapacité de combiner les deux scrutins, précise la Commission sur son site internet.

Le Parlement doit tenir une session extraordinaire en août pour voter l'annexe à la loi électorale.

Selon le calendrier de la Céni, l'inscription des candidats à la présidentielle et aux législatives doit se dérouler du 4 août au 6 septembre.

Mais depuis le 30 avril et l'annonce du calendrier du cycle électoral fixant au 28 novembre la présidentielle et les législatives --les deux à un tour--, avant une série de scrutins prévus jusqu'à l'été 2013, les opérations ont accumulé des retards successifs.

Les députés et sénateurs ont tardé à voter la loi électorale révisée, et le le président congolais Joseph Kabila l'a ainsi promulguée seulement le 25 juin, alors qu'elle devait l'être au plus tard le 31 mai, selon le calendrier de la Céni.

Ensuite la révision du fichier électoral, initialement prévue pour se terminer le 30 juin, a pris fin le 17 juillet, après avoir été prolongée de dix jours dans plusieurs provinces. Plus de 31 millions de Congolais ont été enregistrés, contre près de 20 millions lors des dernières élections en 2006.

Selon le calendrier de la Céni, l'annexe de la loi électorale aurait due être déjà votée par le Parlement entre le 23 et le 27 juillet, puis promulguée d'ici au 3 août.


 (©AFP / 29 juillet 2011 22h30)

Publié dans Politique

Commenter cet article