RD Congo – La Belgique inquiète d’un éventuel report des élections

Publié le par jpkasusula

Les élections en République Démocratique du Congo (Rdc) pourraient être reportées. Si l’Assemblée nationale ne vote pas avant le 10 Aôut prochain l’annexe à la loi fixant la répartition des sièges pour les législatives. Une situation qui inquiète à plusieurs égards la Belgique, ancienne puissance coloniale et soutien financier de la Rdc.

 

Alors que plus de 32 millions de congolais se sont inscrits sur les listes électorales, le vote de l’annexe à la loi électorale devient la seule condition à leur tenue effective. «Ce contexte favorable rend l'adoption par l'Assemblée nationale et le Sénat, dans les meilleurs délais et certainement avant le 10 août, de l'annexe à la loi électorale d’autant plus importante», ont indiqué les ministres belges des Affaires étrangères, Steven Vanackere, et de la Coopération, Olivier Chastel, dans un communiqué commun, hier mardi. Avant de s’inquiéter «de l'éventualité d'un retard du vote par le Parlement congolais de l'annexe et de la piste d'un découplage des élections présidentielles et législatives».

La Belgique souhaite la tenue de ces élections cumulées, présidentielle et législatives, le 28 novembre comme initialement. Elle invite «donc le parlement à assumer pleinement sa responsabilité, à voter l’annexe dans les jours qui suivent, démentant ainsi par les faits les prévisions pessimistes récemment entendues». Tout en rappelant que son aide financière à la Rdc «est conditionnée par le bon déroulement» de ces scrutins.

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) de la Rdc, Daniel Mulunda Ngoy, avait évoqué le 29 juillet dernier un éventuel report de l’élection présidentielle à tour unique qui se disputera en même temps que les législatives. En cas de non vote de l’annexe à la loi électorale par le parlement.

Par ailleurs, dans l’optique de ces prochaines élections, l’Union Européenne va déployer six à huit semaines avant les scrutins une mission d’observation électorale. Qui sera dirigée par la bulgare Mariya Nedelcheva, a annoncé ce mardi, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

Publié dans Politique

Commenter cet article