Pourvu que tout se passe bien aujourd'hui Lubumbashi en effervescence : Tshisekedi attendu comme un messie !

Publié le par jpkasusula

Le président national de l'Udps a choisi de retourner au pays par Lubumbashi, chef- lieu de la province du Katanga. Le décor semblait ainsi planté pour réserver un accueil chaleureux au lider maximo. Cette arrivée a été confirmée aujourd'hui par les officiels de l'Udps.



Dans cette partie de La République, les combattants de l'Udps attendent de pieds fermes leur leader Pour le président de l'Udps, tout a été fait pour un retour régulier de Tshisekedi par Lubumbashi. Il fait savoir que tous les services provinciaux ont été informés de cet événement.

Déjà le maire de la ville a donné son avis favorable à l'arrivée de Tshisekedi. Le président de l'assemblée provinciale, Kyungu wa Kumwanza, a laissé entendre que le retour de Tshisekedi était un fait divers, un non événement... Il considère que c'est un Congolais qui rentre dans son pays par la ville de Lubumbashi.

Pour la petite histoire, Kyungu fait partie des personnalités qui avec Tshisekedi - avaient adressé au président Mobutu la fameuse lettre des « Treize parlementaires » en novembre 1980.

Pour ce, les drapeaux, calicots et signes distinctifs comme les drapelets, badges et macarons de l'Udps avec effigie de Tshitshi se vendaient jusqu'hier dans toute la ville cuprifère. Les combattants seront au rendez-vous ce matin pour le premier meeting de Tshisekedi après sa tournée euro-américaine. Le sphinx de Limete est attendu devant le siège de l'assemblée provinciale à Lubumbashi pour s'adresser de façon générale à tous les Katangais et plus particulièrement, aux Lushois.

Les autres Katangais arrivent

Alors qu'il est prévu que Tshisekedi fasse le déplacement des autres parties du Katanga à savoir, Likasi, Kolwezi, Kipushi... des milliers de membres et sympathisants de l'Udps provenant de Likasi, Kipushi, Kasumbalesa, Kambove, Kolwezi, Kalemie, Kamina … se trouvent déjà dans le chef-lieu de la province du Katanga.

Adoption du code de bonne conduite

Tshisekedi devra prendre position aujourd'hui sur certains faits d'actualité. En l'absence du lider maximo au pays, beaucoup de partis politiques ont vu le jour. Les uns ont rallié la Majorité présidentielle tandis que les autres ont porté leur choix sur l'Opposition en optant pour la candidature unique à la présidentielle 2011.

En outre, le code de bonne conduite des partis politiques, regroupements politiques et candidats aux élections a été adopté, lundi dernier à Kinshasa, en l'absence des représentants de l'Opposition politique. Il devrait être signé, le 2 août, moyennant des amendements.

Le document adopté stipule, entre autres, que les acteurs politiques et leurs formations sont tenus à la tolérance, à l'honneur et à la courtoisie dans leurs propos lors des débats, au respect mutuel de la dignité, de la vie privée, des effigies, drapeaux et de l'intégrité physique de leurs adversaires.

Aussi, les acteurs politiques devraient : former leurs partisans, accéder librement aux médias de manière équitable uniquement pendant la campagne, protéger les journalistes dans l'exercice de leur métier, dénoncer et, si possible, sanctionner l'appartenance de leurs membres à plusieurs partis politiques. Aucun parti ne devrait utiliser la police, l'armée, les services et le trésor publics à des fins électorales.

Ce code a été adopté, article par article, en l'absence de représentants des partis de l'opposition, qui ont quitté la salle de cinéma du palais du peuple de Kinshasa. Ces derniers avaient refusé de participer aux discussions précédant l'adoption de ce code au motif qu'il leur avait été remis le même jour. Ils exigeaient aussi une discussion sur l'ensemble de problèmes observés dans le processus électoral. Autant de sujets qui attendant les réponses de Tshisekedi.

                                                                                                                     LP 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article