Oscar Kashala chez Vital Kamerhe

Publié le par jpkasusula

 



Le docteur cancérologue et candidat malheureux à la présidentielle de 2006, Oscar Kashala séjourne depuis près d'une semaine à Kinshasa. Hier jeudi 21 juillet, il a rendu visite à Vital Kamerhe à sa résidence de l'avenue Mwene-Ditu dans la commune de la Gombe. Certaines sources parlent déjà d'un éventuel rapprochement entre les deux personnalités. Le président de l'UREC -union pour la reconstruction du Congo- était venu se faire enrôler dans la perspective des prochaines élections. Ce rapprochement est souhaité car ne l'oublions pas O. Kashala a pesé 7% lors des élections passées.

Il faut dire que Kashala a déçu bon nombre des congolais qui avaient placé leur confiance en lui. Ceux-ci lui reproche le fait qu'il les avait abandonné en allant s'installer confortablement aux Etats-Unis. N'empêche que le potentiel sympathie acquis en 2006 demeure. Quitte à lui de faire amende honorable pour retourner la situation en sa faveur, il lui faudra aussi réunifier son propre parti miné par des dissensions internes dues à son absence prolongée.

En tout cas en revenant au pays l'homme vient de lancer un signal fort à l'endroit de ses détracteurs qui l'avaient enterré politiquement très tôt. Un autre signal que Kashala a voulu lancer en allant chez Kamerhe, c'est montrer sa disposition à l'ouverture pour oeuvrer à l'alternance. C'est aussi pour le Docteur d'affirmer son appartenance à l'opposition car il fut un temps où on voulait le faire passer pour quelqu'un du pouvoir. Ses rencontres successives avec d'abord Tshisekedi en Europe et maintenant avec Kamerhe, tous ténors de l'opposition, a définitivement coupé l'herbe sur les pieds de ceux qui voulaient le voir se ranger derrière la bannière Kabiliste. En recevant Kashala, Kamerhe qui prône l'unité de l'opposition face à Joseph Kabila, ne s'est pas trompé. Kashala avait été élu confortablement dans les provinces du Bas-Congo, les deux Kasai et même à Kinshasa. Il lui suffira d'être lucide et- humble pour reconquérir son électorat exaspéré par la très longue distance qui le séparait d'eux. Quand à la redynamisation de son parti, Kashala compte organiser un Congrès. Les linges sales se lavent en famille dit-on.

Ce congrès doit être un lieu de réconciliation et ne doit pas donner lieu à la chasse aux sorcières. Il nous revient que la dissidence de l'UREC, apprête un communiqué de presse dont la substance est la suivante : Kashala étant radié de l'UREC ne peut en aucune façon engager ce parti. Avec ce communiqué, le décor est planté pour une gurerre fraticide si l'on y prend garde. Espérons que le camp de Yvon Mubengay, secrétaire général acceptera la main tendue d'Oscar Kashala.

                                                                                           John TSHINGOMBE

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article