Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe ont déposé, mercredi 7 septembre, leurs candidatures

Publié le par jpkasusula

Jeudi, 08 Septembre 2011 12:39

Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe ont déposé, mercredi 7 septembre, leurs candidatures à l'élection présidentielle au bureau de réception et de traitement de candidature (BRTC). Ils étaient accompagnés des militants de leurs partis politiques respectifs, l'Union des démocrates mobutistes (Udemo) et l'Union pour la nation congolaise (UNC).

Le président de l'Udemo, Nzanga Mobutu a expliqué que sa candidature était sérieuse: «Nous n'avons pas de jeu à faire avec qui que ce soit.»

Il a aussi annoncé que son parti allait présenter des candidats aux législatives dans toutes les provinces du pays.

Nzanga Mobutu a indiqué, par ailleurs, que l'Udemo est déjà en discussion avec d'autres partis politiques en vue de former une future majorité.

«Il faut déjà envisager des futurs accords mais le peuple en décidera. Et en ce moment là nous allons décider avec qui nous allons faire ces alliances,» a-t-il expliqué avant d'annoncer que son parti menait des discussions avec beaucoup de partis de l'opposition:

«Nous souhaitons l'alternance dans notre pays et nous souhaitons que cela se fasse dans le calme et dans le respect du vote des électeurs.»

Lors de la présidentielle de 2006 en RDC, l'Udemo s'est alliée au Palu et à l'AMP (Alliance de la majorité présidentielle) pour former la majorité.

Après avoir été révoqué du gouvernement par le chef de l'Etat en mars 2011, Nzanga Mobutu avait annoncé ''s'être désolidarisé de cette coalition.

Le dépôt de la candidature de Nzanga Mobutu a coïncidé avec le 14ème anniversaire du décès de son père, le Maréchal Mobutu mort le 7 septembre 1997 à Rabat au  Maroc.

Vital Kamerhe: «Il faut continuer de dialoguer»

Après avoir déposé sa candidature, le président de l'UNC Vital Kamerhe a affirmé que malgré les divergences de vue, les partis de l'opposition peuvent encore trouver un  compromis. Il a annoncé qu'il va continuer de discuter avec les autres partis de l'opposition pour trouver un candidat commun:

«Nous avons décidé de continuer à parler. Nous avons parlé avec Jean-Pierre Bemba, il a accepté que nous puissions poursuivre le dialogue. Nous avons parlé avec Kongo wa Dondo, il est aussi d'accord pour continuer à discuter.»

Alors qu'Etienne Tshisekedi avait annoncé, le jour du dépôt de sa candidature à l'élection présidentielle, qu'il  mettait fin aux '''consultations avec les autres partis pour désigner un candidat commun de l'opposition, Vital kamerhe a affirmé garder encore l'espoir.  

«Même en dernière minute, nous pouvons faire des miracles,» a-t-il lancé.

Il a assuré qu'il y avait des personnes, dont le député national Ne Mwanda Nsemi, qui assurent la médiation.

«Ne Mwanda Nsemi est venu me soutenir et il a essayé de jeter le pont entre le président Tshisekedi et moi. Je l'encourage à continuer à faire ce travail de sage au milieu du village,» a-t-il expliqué.

                                                                                                                LP/Ro

Publié dans Politique

Commenter cet article