Manifestation anti-Kabila à Bruxelles: accrochages avec la police

Publié le par jpkasusula

 
Manifestation anti-Kabila à Bruxelles: accrochages avec la police



Manifestation anti-Kabila à Bruxelles: accrochages avec la police

Environ un millier de personnes, selon la police, manifestent samedi après-midi, Porte de Namur à Bruxelles, contre la réélection de Joseph Kabila à la présidence de la République démocratique du Congo. Des accrochages ont eu lieu vers 17h00 à hauteur de la rue Belliard, entre la police et des manifestants.

17 Décembre 2011 18h52

Un millier de personnes se sont rassemblées ce samedi à Bruxelles, dans le quartier Matonge, a constaté notre journaliste sur place Serge Vermeiren, des chiffres corroborés par la police. Ils s'opposent à la réélection de Joseph Kabila à la tête de la République démocratique du Congo. Les manifestants n'acceptent pas le résultat officiel de l'élection présidentielle et considèrent comme président régulièrement élu l'opposant Etienne Tshisekedi.

 

Jets de pierre et coups de matraque

Les manifestants se sont rassemblés à la Porte de Namur pour rejoindre le rond-point Schuman via la petite ceinture. La police les a désormais refoulés vers le quartier Matonge. Des manifestants ont jeté différents objets, comme des vuvuzelas, des pierres ou des poubelles, en direction de la police. Celle-ci a répondu à coups de matraque et de spray au poivre. Deux policiers ont été touchés par des jets d'objets et auraient été blessé. Il est difficile de dire à l'heure actuelle si des manifestants ont également été blessés.

 

Des policiers encerclés par des manifestants

L'atmosphère régnant sur les lieux est particulièrement tendue. Les problèmes ont commencé après qu'un groupe de manifestants a commencé à se frotter à la police, rue Guimard. Les esprits se sont alors échauffés et des jeunes se sont munis de pierres. Les policiers ont tenté d'isoler ces jeunes manifestants du reste du groupe mais se sont faits encercler dans la manoeuvre.

 

Dégâts rue Belliard

Des policiers en civil ont interpellé plusieurs fauteurs de trouble mais le nombre précis d'interpellations n'est pas encore connu. Des dizaines de vitres ont été brisées rue Belliard et des voitures ont été endommagées.

 

Les responsables politiques francophones et les journalistes pointés du doigt

Parmi les participants à cette marche, quelques-uns brandissent des drapeaux flamands et adressent des reproches aux responsables politiques francophones, accusés de soutenir Joseph Kabila. D'après l'agence Belga, certains manifestants ont importuné des journalistes présents sur place auxquels ils reprochent de ne pas faire de comptes-rendus objectifs sur les élections et la situation au Congo.

Les manifestants ont également prévu de déposer des pétitions aux ambassades des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France.

Publié dans Politique

Commenter cet article