Lubumbashi : Accueil délirant pour «Tshi-Tshi»!

Publié le par jpkasusula

En provenance d’Afrique du Sud, l’avion transportant Etienne Tshisekedi wa Mulumba, président de l’UDPS et candidat déclaré à l’élection présidentielle, a atterri à Lubumbashi aux alentours de 12h20, heure de Bruxelles. «Tshi-Tshi» a été accueilli par le secrétaire général de son parti, Jacquemain Shabani Lukoo, accompagné notamment de Félix Tshisekedi Tshilombo et du président de la Ligue des Jeunes de l’UDPS. Un meeting est prévu samedi 30 juillet.

 «C’est un accueil délirant !». C’est en ces termes que des sources jointes au téléphone à Kinshasa et à Bruxelles ont décrit l’ambiance qui a régné, vendredi 29 juillet, à l’arrivée du leader de l’UDPS à Lubumbashi. «Le cortège est en route vers le lieu de résidence du président Tshisekedi, nous a confié Patrick Kanku de l’UDPS-Benelux. Le séjour au Katanga est de dix jours.» Après la province du Katanga, «Tshi-Tshi» est attendu à Kinshasa pour le dépôt officiel de sa candidature.

«J’ai prévu de rentrer au Congo en passant par le Katanga. Je compte visiter non seulement Lubumbashi mais aussi Kipushi, Likasi et Kolwezi », déclarait Tshisekedi dans l’interview accordée le 14 juillet à Congo Indépendant. L’homme a tenu parole. On ne peut que saluer cette démonstration de courage en dépit des «signaux négatifs» qui venaient d’un certain monde politique lushois. Le maire de la capitale du cuivre s’était, en effet, cru endroit de faire une sortie médiatique en interdisant toute manifestation publique de l’UDPS dans «son» agglomération. Une prise de position qui heurte l’impartialité des pouvoirs publics face au pluralisme politique proclamé au demeurant par la Constitution. Fort heureusement, le « mayeur » s’est ravisé. Flairant le danger, la Coordination en Europe de la «Dynamique Tshisekedi Président» (DTP), coalition des Partis politiques soutenant la candidature de Monsieur Etienne Tshisekedi à la Présidence de la RD Congo, s’était fendu, en date du 21 juillet, d’un communiqué alarmant faisant état de «menace qui pèse sur la sécurité» de «Tatu Etienne» avant d’inviter la population congolaise en général et celle du Katanga en particulier «à la vigilance en vue d’assurer la protection physique de Monsieur Etienne Tshisekedi.»

Rappelons qu’à Lubumbashi, le "candidat Tshisekedi" retrouve un vieux camarade - devenu un adversaire politique - dans une région présentée, à tort ou à raison, comme le «fief» du président sortant «Joseph Kabila». Ce vieux camarade n’est autre que Gabriel Kyungu wa Kumwanza qui a promis à ce dernier plus de 90% des voix des Katangais. En novembre 1980, Kyungu et Tshisekedi faisaient partie des rédacteurs de la très célèbre «Lettre des 13 parlementaires», adressée au président Mobutu. A l’époque, ils militaient pour l’avènement de la démocratie, du respect des droits et libertés et du progrès social. Que sont devenus tous ces idéaux ? Des observateurs à L’shi n’espéraient pas voir "Etienne" et "Gabriel" s’embrasser sur les deux joues. Ils escomptent voir les deux hommes taire leur animosité en montrant aux jeunes générations qu’un adversaire politique n’est pas un ennemi à abattre. Seront-ils capables d’un tel dépassement de soi? Le premier meeting de "Tshi-Tshi" prévu, ce samedi 30 juillet, pourrait répondre à cette question.

 B.A.W
© Congoindépendant 2003-2011

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article