Les Sénateurs Coons et Isakson réagissent à la décision de la Cour suprême congolaise, ils appellent à la révision transparente des résultats des élections.

Publié le par jpkasusula

N2Les Sénateurs Coons et Isakson réagissent à la décision de la Cour suprême congolaise, ils appellent à la révision transparente des résultats des élections.


Déclaration du président du Sous-comité des affaires africaines du Comite des Affaires étrangères du Sénat américain.

 

WASHINGTON - Un jour après la tenue d'une audition de la sous-commission des relations étrangères du Sénat sur les affaires africaines sur la gouvernance en République démocratique du Congo (RDC), Coons Sénateurs (D-Del.) et Isakson (R-Ga.) ont exprimé une profonde inquiétude à propos de l’arrêt de la Cour suprême congolaise, qui a déclaré le Président Kabila vainqueur des récentes élections, sans un examen transparent des résultats des élections.


"Nous sommes profondément troublés par la décision rendue aujourd'hui par la Cour suprême congolaise, qui a confirmé les résultats de la commission électorale congolaise en dépit des rapports d'irrégularités répandues. Ce n'était manifestement pas une élection bien gérée, tel que rapporté par les observateurs de l'Union européenne, du Centre Carter, et de l’Église catholique congolais.

 

Les autorités congolaises doivent s'engager dans une révision profonde et transparente des résultats qui feront la lumière sur l'existence d'irrégularités causées par un manque d'organisation ou de fraude, et les Etats-Unis se tiennent prêts à fournir une assistance technique pour un tel examen.


«Nous sommes plus préoccupés que les irrégularités des élections sont un revers pour les systèmes déjà faibles de la gouvernance au Congo, et peut déstabiliser davantage la RDC et conduire à une escalade de la violence. Toutes les parties doivent s'engager dans un dialogue au sujet des prochaines étapes et envisager d'établir une médiation formelle du processus avec le soutien de la communauté internationale. Nous en appelons au Président Kabila de diriger ses forces de sécurité pour protéger le peuple congolais, et de travailler avec M. Tshisekedi pour résoudre leurs désaccords d'une manière qui va restaurer la crédibilité du processus. Les Etats-Unis se tiennent aux cotes du peuple congolais dans leur tentative de faire avancer la démocratie et espérons que cela peut être atteint pacifiquement. "

 

 

Version originale en Anglais sur le lien qui suit : http://coons.senate.gov/newsroom/releases/release/senators-coons-isakson-react-to-congolese-supreme-court-decision-call-for-transparent-review-of-election-results

 

 

FOR IMMEDIATE RELEASE: Friday, December 16, 2011
CONTACT: Ian Koski at 202-224-4216

Senators Coons, Isakson react to Congolese Supreme Court decision, call for transparent review of election results

Statement from chairman, ranking member of Senate Foreign Relations Subcommittee on African Affairs

 

WASHINGTON – A day after holding a hearing of the Senate Foreign Relations Subcommittee on African Affairs on governance in the Democratic Republic of Congo (DRC), Senators Coons (D-Del.) and Isakson (R-Ga.) expressed deep concern about today’s ruling of the Congolese Supreme Court, which declared President Kabila the winner of recent elections without a transparent review of the election results.

“We are deeply troubled by today’s ruling by the Congolese Supreme Court, which confirmed the results of the Congolese election commission despite widespread reports of irregularities. This was clearly not a well-run election, as reported by observers from the European Union, Carter Center, and Congolese Catholic Church.  Congolese authorities must engage in a thorough and transparent review of the results that will shed light on whether irregularities were caused by a lack of organization or fraud, and the United States stands ready to provide technical assistance for such a review. 

"We are increasingly concerned that the election irregularities are a setback for already weak systems of governance in Congo, and may further destabilize the DRC and lead to an escalation of violence.  All sides should engage in dialogue about next steps and consider establishing a formal mediation process with the support of the international community.  Wecall on President Kabila to direct his security forces to protect the Congolese people, and work with Mr. Tshisekedi to resolve their disagreements in a way that will restore credibility to the process.  The U.S. stands with the Congolese people in their attempt to advance democracy and hope it can be achieved peacefully.”

 

Publié dans Politique

Commenter cet article