Les Nations Unies annonces 126 décès

Publié le par jpkasusula

L'épidémie de choiera déclarée dans trois provinces de l'ouest de la RdCongo, notamment dans le Bandundu, l'Equateur et Kinshasa continue de progresser. Le statistiques compilée renseignent qu'au 12 juillet, un total de 1927 cas et 126 décès ont été rapportés, soit une progression de nombre de cas de l'ordre de 16% par rapport à la situation au 4 juillet 2010, a dit hier Madnodje Mounoubai, lors, de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies.

Bien que la province de Bandundu reste la plus affectée avec 1.271 cas et 72 décès, la progression dans la ville de Kinshasa est la plus forte, allant de 31 à 51 cas enregistrés en pratiquement une semaine, a déclaré le porte-parole onusien.

Néanmoins, aucun décès supplémentaire n'a été rapporté à Kinshasa et l'épidémie reste circonscrite au quartier Kingabwa, dans la commune de Limete, ainsi que dans la commune de Maluku. Il a signalé que deux centres de traitement du choléra y ont été installés par les ONG Médecins Sans Frontières (MSF) et Coopération Internationale (COOPI).

Revenant sur la situation de Bandundu, le porte-parole onusien a indiqué que la situation restait particulièrement inquiétante à Bolobo, Yumbi et Kwamouth. Tandis que dans l'Equateur où 605 cas et 52 décès sont rapportés au 12 juillet, deux nouvelles zones de santé viennent de signaler de cas suspects. Il s'agit des zones de santé de Bikoro et Ndage. Les situations les plus critiques sont rapportées dans les zones de santé de Makanza avec 192 cas, Wangata avec 125 cas, Lukolela avec 69 cas et Mbandaka avec 48 cas.

Les résultats d'une partie des évaluations conduites par des acteurs humanitaires sont prêts et certaines interventions, en appui au plan de riposte du gouvernement, ont déjà commencé. D'autres interventions suivront selon la disponibilité des ressources, ont rassuré les Nations Unies.

                                                                                       Jean-René Bompolonga

Publié dans Politique

Commenter cet article