Les combats reprennent à l’est du Congo

Publié le par jpkasusula

(Le Soir 20/06/2011)  

Des affrontements entre milices ont fait au moins sept morts au Nord-Kivu. Les deux chefs miliciens se disputent le contrôle d’une région riche en minerais de cassitérite.

Au moins sept personnes ont été tuées dans des affrontements qui opposent depuis vendredi deux milices au Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo) pour le contrôle de mines de cassitérite, a rapporté lundi la radio onusienne Okapi.

Ces affrontements se déroulent dans la région de Mutongo, en territoire de Walikale, une localité située à environ 100 km au nord-ouest du chef-lieu de la province du Nord-Kivu, Goma. Ils opposent les miliciens de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) du colonel Janvier à celle d’un mouvement de Maï Maï, commandé par un certain « colonel Tcheka ».

Selon des sources locales, les deux chefs miliciens se disputent le contrôle du secteur de Misoke, riche en minerais de cassitérite dans cette région.

Au moins sept morts
Un bilan provisoire de ces affrontements cité par Radio Okapi, parrainée par l’ONU, indique que sept personnes ont été tuées. La société civile de Walikale affirme en outre que plusieurs villages de la contrée sont désertés par leurs habitants et que les écoles de cette partie du territoire de Walikale ont fermé leurs portes.

Les deux Kivu sont très riches en minerais, principalement la cassitérite – minerai d’étain, utilisé dans la soudure –, et le coltan – ou colombo-tantalite, utilisé dans les téléphones et ordinateurs portables, consoles de jeux, etc. On y trouve également des gisements d’or qui suscitent la convoitise des groupes armés présents dans l’est de la RDC.

(Belga)

Rédaction en ligne

lundi 20 juin 2011, 10:45

© Copyright Le Soir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article