Les atouts et les faiblesses de la CENI vus par des journalistes

Publié le par jpkasusula

C'est un cri de coeur de la CENI qui, tout en étant optimiste quant à la tenue des prochaines élections, souhaite que les pouvoirs publics soient conséquents. Que le délai imparti à l'institution soit respecté du fait d'un calendrier électoral pour le moins contraignant, demeure une inquiétude pour les journalistes membres du réseau des associations des médias pour les droits humains -RAMDH-, qui ont se sont réunis jeudi, en la salle des conférences du centre pour la justice transitionnelle, pour analyser les atouts et les limites de cette institution.

Désiré Molekela Ebene, coordonnateur de la cellule technique de sensibilisation de la CENI invité ces échanges a indiqué que le bureau actuel dirigé par Ngoy Mulunda tient à l'organisation des élections pourvu que tous les préalables soient réunis. A cette étape de l'opération de révision du :fichier électoral, tous les espoirs sont permis, rassure le coordonnateur de la cellule technique de sensibilisation de la commission nationale indépendante -CENI-, Désiré Molekela devant les journalistes membres du RAMDH. Cependant, l'institution d'appui à la démocratie doit disposer des moyens financiers à la hauteur de ses ambitions et que ceux-ci lui soient donnés dans le délai. Comme atouts, la CENI peut compter sur l'inviolabilité de son siège à Kinshasa et de ses bureaux de représentation en provinces. Son autonomie administrative et financière aussi, ainsi Molekela l'affirme. «Le pouvoir de con frôle du Parlement sur la gestion de la CENI prévient contre la mauvaise gestion», reconnaît-il. Des atouts qui ne le seraient que sur papier si l'on considère qu'en cas de contestation des résultats électoraux susceptibles de provoquer des troubles ou un conflit armé, la CENI ne sera pas à l'abri d'attaques diverses en dépit de l'inviolabilité de son siège se sont inquiétés les journalistes. Inquiétude jugée fondée par le coordonnateur de la cellule technique de sensibilisation de la CENI qui n'écarte pas l'éventualité d'un conflit au bureau de l'institution du fait de la composition «équilibrée de ses membres», ce qui peut constituer un handicap pour le bon fonctionnement de la structure. Une autre limite s'il en est, c'est l'indépendance de ces mêmes membres vis-à-vis des forces politiques d'où ils proviennent, avec le risque que certains d'entre aient du mal à couper le cordon ombilical qui les liait à leurs partis politiques. Au cours de ces échanges, les journalistes ont été informés des étapes restantes dans le processus électorale, principalement en ce qui concerne la compilation des données en éliminant les doublons sur la liste électorale avant la publication de la liste électorale et répartir les sièges au parlement. A la différence de la CEI qui était tenue de faire le rapport une fois pour toutes à la fin des élections, la CENI elle doit tenir informée l'assemblée nationale de ses activités chaque année, tout au long de son mandat.

                                                                                                Octave Mukendi

Commenter cet article