Kinshasa: vives tensions entre la police et les militants de l’UDPS à Limete

Publié le par jpkasusula

publié il y a 3 minutes, sous Actualité, Kinshasa, La Une, Politique, Régions, Sécurité.

 

 – Les éléments de la Pnc le 5/9/2011 sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa, lors du dépôt de la candidature d’Etienne Tshisekedi pour la présidentielle 2011, au bureau de réception, traitement des candidatures et accréditation des témoins et observateurs de la Ceni à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo – Les éléments de la Pnc le 5/9/2011 sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa, lors du dépôt de la candidature d’Etienne Tshisekedi pour la présidentielle 2011, au bureau de réception, traitement des candidatures et accréditation des témoins et observateurs de la Ceni à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
– Les éléments de la Pnc le 5/9/2011 sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa, lors du dépôt de la candidature d’Etienne Tshisekedi pour la présidentielle 2011, au bureau de réception, traitement des candidatures et accréditation des témoins et observateurs de la Ceni à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Une personne a été tuée et deux autres grièvement blessées, mardi 6 septembre à Kinshasa lors d’une manifestation des militants de l’UDPS dispersée par la police à Limete, une commune résidentielle de Kinshasa. Ce bilan est fourni par des sources médicales. Les militants de l’UDPS sont descendus dans la rue pour manifester contre le pillage, la veille, de leur siège situé sur la 10ème rue Limete.

Jusqu’aux environs de 11 heures du matin, des coups de feu ont été entendus dans les périmètres de la 10ième rue Limete.

La police déployée dans ce coin se dirigeait vers la 12ième rue en empruntant la voie qui mène vers Mombele, un autre quartier proche du quartier résidentiel de Limete . Elle pourchassait les militants de l’UDPS, en dégageant toutes les barrières et les pierres placées sur les chaussées.

Dans leur fuite, les partisans de l’UDPS ont trouvé refuge au quartier Mombele. D’autres militants restés à la permanence du parti saccagée n’ont pas quitté les lieux, selon des témoins.

Les habitants des avenues comprises entre la 9ième et la 12ième rue Limete sont restés terrés dans leurs maisons. Le petit marché de la 12ième rue est n’a pas ouvert. Seules quelques vendeuses des légumes étaient perceptibles à cet endroit malgré la tension.

Le secrétaire général de l’UDPS, Jacquemin Shabani, a appelé la police à la retenue et les militants de l’UDPS à l’apaisement.

Lundi 5 septembre, le leader de l’UDPS Etienne Tshisekedi a déposé sa candidature à la présidentielle de 2011. Les sièges de son parti et celui du PPRD, le parti présidentiel, ont été saccagés dans la journée. Mardi à 3 heures du matin, la Radio Lisanga Télévision a été incendiée. Ce média privé appartient à Roger Lumbala, un opposant qui soutient la candidature d’Etienne Tshisekedi.

Publié dans Politique

Commenter cet article