Katebe désavoue Kamerhe !

Publié le par jpkasusula

Est-il vraiment allié à Vital Kamerhe pour la présidentielle de novembre prochain ? Le richissime homme d’affaires du Katanga, Soriano Raphaël Katebe Katoto, Président National de l’Union des Libéraux Démocrates (ULD), n’est pas du genre à laisser libre cours aux spéculations autour de ses faits et gestes.


Au cours d’une mise au point faite le mercredi, 20 juillet 2011 sur les antennes de la Radio Okapi, Katebe jette, depuis l’Europe où il séjourne depuis plusieurs années, l’anathème sur tous ceux qui avaient inscrit le nom de l’ULD, son parti, sur la liste des membres de l’AVK. « Jusqu’à présent, mon parti n’a signé aucun accord politique avec quiconque, ni par le biais de son président national que je suis », a-t-il fait savoir ; balayant du coup d’un revers de la main, son appui supposé à l’Alternance Vital Kamerhe (AVK). Dynamisme politique oblige, Katebe n’exclut pas de prendre langue, le moment venu, avec d’autres formations politiques ou plateformes. Quant à la présidentielle du 28 novembre prochain, Katebe est resté formel : « Je ne me présenterai pas à la présidentielle, comme voulu en 2006 », a-t-il précisé. Par contre, il aurait voulu soutenir ses lieutenants à la Députation Nationale et provinciale dans le dessein d’exercer un droit de regard sur la gestion de la chose publique. Le moment où les alliances se font, se refont et se défont est arrivé. Encore que les partis politiques se mettent en ordre de bataille pour les élections de novembre prochain. Alors que les uns, pour besoin de la cause, s’évertuent à gonfler les listes des alliés, d’autres se disposent à remettre les pendules à l’heure pour ne pas déboussoler leurs militants. Le cas de l’Union des Libéraux Démocrates (ULD), du Président national Raphaël Katebe Katoto Soriano, en est une illustration éloquente. Dans une mise au point faite le mercredi, 20 juillet 2011, le richissime homme d’affaires du Katanga, Katebe Katoto, a éclairé la lanterne de l’opinion tant nationale qu’internationale sur la position de son parti face à une quelconque appartenance à la plateforme Alternance Vital Kamerhe (AVK) comme d’aucuns l’auraient prétendu. « Jusqu’à présent, mon parti n’a signé aucun accord politique avec quiconque, ni par le biais de son président national que je suis », a-t-il expliqué.

L’ancien président du club lushois, le Tout- Puissant Mazembe, dont l’existence du parti politique ULD remonte à 2004, s’est montré, par contre, dynamique. Inscrivant son action dans l’environnement politique actuel, avec les échéances électorales qui s’annoncent pour le mois de novembre prochain, Katebe Katoto est resté ouvert quant à l’idée de voir sa formation politique tisser des alliances. « Il n’est pas exclu que l’Union des Libéraux Démocrates ait des alliés », a-t-il soutenu. Et de préciser que son parti fait l’objet des sollicitations multiples, comme cela se passe partout ailleurs dans le monde politique. De quelle nature sont ces sollicitations, Katebe n’a pas livré le secret. Il reste que les jours et mois qui viennent permettront à chacun de voir de quel côté va se pencher le cœur de l’ULD. Katebe, non partant à la présidentielle de 2011 Le président national de l’Union des Libéraux Démocrates (ULD), Katebe Katoto, a fait savoir au cours de sa mise au point, qu’il ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de novembre 2011. Et pour cause ! L’homme n’est pas allé par le dos de la cuillère, pour accuser implicitement le pouvoir en place de lui refuser l’autorisation de regagner le pays, la République Démocratique du Congo. « Ça fait déjà plusieurs années que j’exprime la volonté de rentrer au pays, mais je n’ai pas eu cette autorisation jusqu’à présent », a-t-il dit. Seulement, Katebe est déterminé à accompagner ses lieutenants à briguer les mandats aux élections législatives nationales et provinciales. C’est une façon de dire clairement que même à travers ses Députés nationaux et provinciaux, après 2011, son parti aura un droit de regard sur le fonctionnement et la gestion du pays.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article