FAYULU MET LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS - ECidé : un congrès de haute facture

Publié le par jpkasusula



Le congrès a instruit le bureau de mettre sur pied une commission pour la campagne électorale et lui a donné mandat de suivre l’évolution du processus électoral et de prendre toute décision qui s’impose au regard des situations sur le terrain. Pour l’organisation du 1er congrès de son parti du 8 au 10 juillet derniers au lycée Mgr Shaumba de Kinshasa, Martin Fayulu a mis les petits plats dans les grands. Autour de lui, des membres des partis amis, des délégués provinciaux, des délégués de la diaspora, d’Allemagne, du Benelux, du Canada, de Grande Bretagne, de l’Afrique du Sud, Canada, de Suisse, etc. Un parterre fleuri qui témoigne de la notoriété dont jouit l’Engagement pour la citoyenneté et le développement -ECIDé.
Après la révision des statuts, le congrès a adopté le projet de société du parti dénommé «investir dans le citoyen pour développer la RDCongo» qui s’articule autour de piliers tels que le social- libéralisme, la citoyenneté, le pacte pour le développement, la bonne gouvernance et la réconciliation nationale. Il a ensuite adopté le programme du gouvernement axé sur la quadrilogie «restauration de l’Etai de droit, création des richesses, partage des richesses» et développement humain. Puis est venu le grand moment des candidatures aux prochaines élections.
Par acclamation, le congrès a entériné la décision du conseil national désignant Etienne Tshisekedi comme candidat à l’élection présidentielle du 28 novembre 2011 dans le cadre de la Dynamique Tshisekedi Président -DTP- dont ECiDé est un des partis-phares. Pour les scrutins législatifs, provinciaux, municipaux et locaux, mandat a été donné au bureau d’instituer une commission électorale, en vue d’examiner toutes les candidatures et d’établir les listes des candidats aux différentes compétitions. Le congrès a instruit le bureau de mettre sur pied une commission pour la campagne électorale et lui a donné mandat de suivre l’évolution du processus électoral et de prendre toute décision qui s’impose au regard des situations sur le terrain. L’ECiDé a mis à profit ces assises pour informer et expliquer aux participants les différents mécanismes de fraude électorale afin qu’ils forment à leur tour les témoins du parti devant veiller sur les opérations de vote pour que celles-ci ne soient pas contestées. Député provincial de Kinshasa, Martin Fayulu a expliqué que ce congrès a répondu à la fois au calendrier politique du pays et u respect des textes de son parti. Combatif, il a signifié qu’ECiDé était décidé à redresser le front du peuple RD-Congolais trop longtemps courbé. Pour lui, son projet s’articule sur 5 piliers, notamment le socialisme libéral, le pacte du développement, la citoyenneté, la bonne gouvernance et la reconstruction nationale. Un redressement possible uniquement si le pays est réellement gouverné demain à tous les niveaux. Dans son analyse de la situation actuelle de la RD-Congo, il adressé un tableau sombre des cinquante et un ans post indépendance, rappelant que le pays a connu dans le passé des hommes capables et intègres comme Simon Kimbangu, Kasa-Vubu, Lumumba, Malula, le professeur Malu, Mgr Monsengwo, Me Liyolo et tant d’autres. La vocation de notre pays, a-t-il soutenu, n’est pas de se faire ridiculiser par ses voisins, ni de créer des riches prédateurs, mais d’être le centre de rayonnement de l’Afrique toute entière. La RD-Congo va mal, très mal, a déclaré pour sa part le secrétaire général de l’ECiDé, pour qui le pays vit dans un état de non Etat. Tous les plans prévus par le régime en place ont échoué, a-t-il souligné, invoquant le découpage territorial et toutes les autres réformes qui n’ont pas abouti. Pour ses militants du parti, Martin Fayulu est un homme d’avenir sur lequel la RD-Congo doit compter, un novateur doublé d’un sens révolutionnaire avéré. La réussite du congrès de l’ECiDé, ont reconnu les participants, doit beaucoup à son aura et à son esprit d’abnégation.
                                                                                                              Bijou MULOSO

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article