Elections du 28 novembre 2011 L'UDPS demande la radiation de Joseph Kabila

Publié le par jpkasusula

 

L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a demandé, dans une lettre datée du 12 novembre dernier, au président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de radier Kabila Kabange Joseph sur la liste de candidats à la présidentielle prévue le 28 novembre prochain en République Démocratique du Congo.

La nouvelle a été annoncée hier lundi au cours d'une conférence de presse tenue au siège nationale de l'UDPS sur la 10ème Rue au quartier Résidentiel à Limete, une commune de la ville de Kinshasa.

A cette occasion, le parti cher à Etienne Tshisekedi wa Mulumba a indiqué, à travers son secrétaire général, que le candidat indépendant Kabila Kabange Joseph s'est permis sans vergogne d'utiliser les biens, les finances et personnel de l'Etat pour sa campagne électorale, en faisant fi du fait que le patrimoine de la République est une propriété commune de tous les Congolais.

En termes clairs, e-t-il précisé, le chef de l'Etat sortant a posé ou fait poser ses affiches dans les établissements et organismes publics, notamment dans le stade des Martyrs à Kinshasa, dans le stade Frederick Kibassa à Lubumbashi ; aux aéroports de N'djili à Kinshasa, de Lubumbashi et de Kisangani.

Dans la même correspondance, l'UDPS a accusé le candidat Kabila Kabange Joseph d'utiliser l'avion officiel, les hélicoptères de l'armée nationale à des fins de campagne ; d'utiliser les militaires des FARDC comme agents de campagne, comme à Walikale où des éléments des FARDC ont organisé une caravane motorisée en distribuant des affiches de ce candidat, et d'utiliser les médias publics à son seul profit, en l'occurrence la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC).

Elle estime que ce comportement est une violation flagrante de l'article 36 de la Loi n°11/003 du 25juin 2011 modifiant la Loi n°06!

006 du 9 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales.

Le secrétaire général, a également fustigé les manoeuvres dilatoires du bureau de la CENI pour avoir remis aux partis politiques la cartographie des bureaux de vote en grand retard, si bien que ces partis n'ont pas pu identifier les témoins.

Me Jacquemin Shabani a expliqué qu'en dehors du retard, la cartographie contient beaucoup d'erreurs, dans ce sens que de nombreux bureaux de vote n'ont pas d'adresses.

En appelant la CENI à corriger ces erreurs, le conférencier a, en outre, dénoncé la lourdeur de cette institution d'appui à la démocratie dans l'opération d'accréditation des témoins, des observateurs et des journalistes, qui fait que le délai légal ne soit pas respecté.

Il a, une fois de plus, réclamé la libération des compatriotes illégalement détenus en prison et qui vont porter les stigmates des tortures subies dans leurs lieux de détention pour tout le reste de leur vie.

L'UDPS ne supportera pas la discrimination “, a conclu Me Jacquemin Shabani, en louant l'installation imminente de la Cour pénale internationale (CPI) en RDC.

                                                                                                        Marcel TSHISHIKU

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article