Elections 2011 : discorde au sein du PPRD

Publié le par jpkasusula

Guerre déclarée entre Boshab et Pius Muabilu car le président de l'Assemblée nationale est accusé d'empiéter sur la circonscription électorale des autres députés PPRD.
Ca bouillonne au Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). Au début, d'aucuns pensaient qu'il s'agissait d'une cuisine interne. Aujourd'hui, l'affaire est portée sur la place publique. Rien ne va plus entre le Secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab, et son “camarade “ Pius Muabilu, tous deux députés à l'Assemblée nationale.

Pour cause, Boshab qui s'est toujours dit populaire à Mweka où il a été élu en 2006 après plusieurs tractations, a décidé de se porter candidat cette fois-ci dans la ville province de Kinshasa, plus précisément dans la circonscription du Mont-Amba. Hors, ce district est le fief de bien d'autres membres du PPRD, dont le député Plus Muabilu. Pour d'aucuns, le Secrétaire général n'a fait qu'empiéter le territoire d'autrui. Cela a créé des frustrations dans le chef de plusieurs élus du PPRD/Mont-Amba. Est-ce le manque de tact de la part de Boshab qui, décidément, veut bousculer ses propres camarades dont Pius qui a longtemps combattu aux côtés du pouvoir pour défaire la classe politique de i'opposition, celui-là même qui avait mis en déroute François Muamba qui avait tenté d'empêcher le vote de la révision de la constitution à l'Assemblée nationale en janvier 2011 en détectant des fausses signatures sur la liste de l'opposition parlementaire, ainsi que quelques cas de doublon ?

Même au Kasaï Occidental, son propre frère, le Dr Miaka Miabilenge, ancien secrétaire général à la Santé, vient de démissionner de l'Assemblée provinciale à cause du comportement de Boshab qui a soutenu à cor et à cri le président de l'Assemblée provinciale du Kasaï Occidental pendant que la majorité des députés l'aveint désavoué.

Le président de l'interfédéral du PPRD/Kinshasa, André Kimbuta, est appelé à gérer les ambitions des uns et des autres. Mais lorsque le SG se jette dans la piscine provinciale de Kinshasa, la tâche devient plus difficile. Surtout que le gouverneur a sans nul doute lui aussi ses pions à propulser dans cette circonscription électorale.

Mais en réalité, le SG du PPRD devrait attendre que ses subalternes lui fassent rapport quant aux candidatures de tous les postulants de son parti, notamment ceux de Kinshasa. S'il devient juge et partie, il y a de quoi créer des frustrations au sein du parti. A moins qu'il ne soit pas sûr de sa popularité dans son Mweka natal, Evariste Boshab n'a qu'à revenir sur sa décision et retrouver son ancienne circonscription électorale, question de préserver la paix et la sérénité dans sa famille politique, et éviter du désordre.

                                                                                                LEFILS MATADY

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article