EDITORIAL : Course aux alliances

Publié le par jpkasusula

(Le Potentiel 18/07/2011)  

Avec la fin des opérations de révision du fichier électoral, la course aux élections est entrée dans sa dernière ligne droite. A la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’on se dit prête à relever le défi, en amenant le peuple congolais aux urnes dans les délais prévus dans le calendrier du 30 juin 2011.

Si au niveau du pouvoir organisateur toutes les batteries semblent être en place, dans la classe politique, l’on ne sent pas cet engouement. C’est encore l’expectative. L’on s’observe, en attendant de réunir toutes les donnés nécessaires en vue de dévoiler une position.

Ainsi, au sein de la Majorité présidentielle (MP), une certaine atonie a gagné les rangs. A la MP, l’on ne s’agite pas outre mesure. Ses principaux ténors gardent encore leur calme. Une façon de prouver l’unité et la cohésion dans la plate-forme. Tout se passe comme si l’on attend un moment propice pour se lancer dans la course. Les alliances ayant été déjà ficelées, tout a l’air d’évoluer dans des eaux calmes.

Ce n’est cependant pas le cas dans l’Opposition où des tractations se multiplient de part et d’autre pour mieux se positionner dans la course. Avec l’hypothèse d’une candidature unique à la présidentielle, l’Opposition s’évertue depuis un temps à fédérer davantage ses énergies et à se ressouder pour parler d’une seule voix.

Toutefois, l’unité tant recherchée dans l’Opposition s’effrite de plus en plus. En lieu et place de la cohésion, l’on n’assiste plutôt à une dispersion ; des tendances ayant nettement apparues entre acteurs de différents mouvements.

La rencontre à La Haye aux Pays-Bas entre le leader de l’UDPS et le chairman du MLC, toujours en détention à la Cour pénale internationale, s’inscrit dans ce cadre.

A défaut d’engager des négociations directes à Kinshasa avec des préposés du chairman du MLC, l’UDPS a opté pour des contacts au sommet. D’où, le choix de La Haye pour lever clairement et définitivement les options pour un possible rapprochement entre ces deux forces de l’Opposition.

L’on est donc reparti pour les alliances. Sûrement, d’autres vont se nouer, lorsque certaines se briseront. A l’approche des échéances électorales, aucun camp ne sera épargné. Si dans la MP, les lignes demeurent encore intactes, rien ne rassure qu’elles le resteront toujours. Des ambitions se révéleront certainement pour redéfinir le cadre pour l’assaut électorale final.

En muant en début de cette année l’Alliance pour la majorité présidentielle à la MP, il était question de battre le rappel des troupes dans un cadre réformé. Or, depuis son lancement, la MP a presque sombré dans les oubliettes. Un recadrage est donc prévisible.

Le plus évident est qu’on est parti pour de nouvelles alliances. Le temps s’y prête bien. Bien des surprises nous attendent donc au tournant.

© Copyright Le Potentiel

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article