Chronique des élections en RDC ce lundi 28/11/2011

Publié le par jpkasusula

Eugène Diomi Ndongala

 

FLASH
IDIOFA/BANDUNDU

DES HOMMES TRAVAILLANT POUR LE DEPUTE OBENE MINAKO - SECRETAIRE GEN. MP/MAJORITE PRESIDENTIELLE - ONT ETE ATTRAPES PAR DES CADIDAT DE LA DC AVEC DES MILLIERS DE BULLETINS DEJA COCHES EN FAVEUR DE OBENE MINAKO. NOS CANDIDAT ONT ENTRE LES MAINS LES BULLETINS DEJA COCHES OBENE MINAKO. DE PLUS A DIBAYA- IDIOFA DANS LES BUREAUX DE VOTE ON A REMIS PLUS DE BULLETINS QUE DE VOTANTS INSCRITS SUR LES LISTES ELECTORALES. LA TRICHERIE PASSE PAR MONSIEUR NTUMAPIDI, FRERE DE OBENE MINAKO - CANDIDAT AUX LEGISLATIVES PPRDS - QUI EST CHARGE DE BOURRE LES URNES. LES PREUVES DE LA TRICHERIE SONT DEJA DEMASQUEES ET CONNUES PAR TOUT A IDIOFA

 

 

 

LE RALLIEMENT DE LA DERNIERE MINUTE DE KAMHERE A TSHISEKEDI EST CONFIRME PAR AFP: DEPECHE DU 28/11/2011

....Nous avons contacté Monsieur Lambert Mende le ministre congolais de la communication au sujet du « ticket gagnant Tshisekedi-Kamerhe. » Celui-ci avoue que le Président sortant pourrait être sérieusement mis en difficulté suite au ralliement de Vital Kamerhe à la candidature d’Etienne Tshisekedi. Mende conclut que si telle est la volonté du peuple congolais, le Président Joseph Kabila s’inclinera avec beaucoup d’élégance car, l’alternant du pouvoir fait partie du jeu démocratique....

 

 

CENTRE DE VOTRE A COTE DE ACK A BANDAL /KINSHASA

UNE PERSONNE ATTRAPPEE AVEC 300 BULLETIN DE VOTE DEJA COCHES EN FAVEUR DU CANDIDAT PRESIDENT N° 3. IL A ETE AMENE A LA POLICE AVEC LES BULLETINS SEQUESTRES.

ILS SONT TRANSFERE MAINTENANT AU COMMISSARIAT D AVENUE INGA - KASAVUBU - ILS SONT PRESENTEMENT A LA POLICE AVEC LES BULLETINS COCHES. QUE LA PRESSE SE REND SUR PLACE POUR FILMER ET DOCUMENTER

 

Le vote du 28 novembre 2011 est une epreuve
GRAND KIVU au quartier Keshero le vote a tardé de commencer car les urnes sont arrivées au centre sans couvercles.La population était en colère et soupçonnait une fraudeurs.Jusque 10 heures du matin aucune personne n’avait voté.

 

FLASH/ MBUJI MAYI - COMMUNE DE DJULI - LE PASTEUR ODIA, DE L EGLISE "LE CHANDELIER D OR" A ETE ATTRAPE PAR LA POPULATION EN TRAIN DE COHCER DE BULLETINS DE VOTE DANS UN CONTENAIR TANT DES LEGISLATIVES QUE DES PRESIDENTIELLES. IL S AGIT DE MILLIERS DE BULLETINS. L EGLISE DE CE PASTEUR EST EN TRAIN D ETRE DETRUITE EN CE MOMENT PAR LA POPULATION EN COLERE. CA SE PASSE MAINTENAN A MBUJI MAYI. LE PASTEUR EST EN ETAT D ARRESTATION

 

TRES TRES GRAVE:

LUBUMBASHI, INSTITUT NJANJA, LE BUREAU DE VOTE A ETE ATTAQUE PAR DES HOMMES ARMES - DES MAY MAY SELON L APPRECIATION DES TEMOINS - LES ELECTEURS ONT ETE DISPERSES ET LE BUREAU DE VOTE A ETE INCENDIE PAR CES INCONNUS ARMES, AVEC LES BULLETINS DE TOUS CEUX QUI AVAIENT DEJA VOTE.

CEUX QUI N AVAIENT PAS VOTE ONT ETE DISPERSES A COUPS DE BALLES. L ON NE SAIT PAS S IL Y A DES BLESSES PARMIS LA POPULATION QUI ETAIT PAISIBLEMENT PRETE DE FAIRE SON DEVOIR CIVIQUE.

TJRS A LUBUMBASHI, AU BUREAU DE VOTE SITUE A L ECOLE JEAN CLAVIN, LES ELECTEURS ONT ETE AUSSI DISPERSES PAR DES HOMMES QUI ONT TIRES DES BALLES POUR ELOIGNER LES ELECTEURS.

 

ECOLE PRIMAIRE BENGO A SELEMBAO/ KINSHASA

UN CERTAIN MAJOR DE LA POLICE NATIONAL, NOMME MALALESE, A DEMANDE EN PLEIN SEANCE DE VOTE A TOUS LES TEMOINS ET LES ELECTEUR DE QUITTER LE BUREAUX DE VOTE DE CET ECOLE.

AUCUNE RAISON N A ETE AVANCEE POUR JUSTIFIER CET ABUS DE LA PART D UN HAUT OFFICIER DE LA POLICE.

LES PROTESTATIONS DES TEMOINS ONT ETE VAINES ET ILS ONT ETE CHASSE DU BUREAU DE VOTE PAR LA FORCE. CETTE INTERFERENCE GRAVISSIME DANS UN BUREAU DE VOTE NE PEUT QUE CACHER UNE MANOEUVRE DE REMPLISSAGE DES URNES.

 

TEMOIN TRESOR MBUYI :

Je suis présentement à Lubumbashi au centre de votes de l'école Twendeleye.

Il est 12h15' et aucun bureau de vote sur les 25 qui sont ici n'a encore ouvert ses portes.

La population se décourage déjà. Il est à noter que nous avons des preuves de bulletins de vote brulés au bel air sur l'avenue des flamboyants coin chaussée.Ces dits bulletins étaient déjà cochés pour le N*3

 

PROVINCE DE L EQUATEUR, BIKORO


ECOLE PRIMAIRE MANGA: LES TEMOINS DES PARTIS POLITIQUES SONT PERMIS D ENTRER SEUELEMENT "A TOUR DE ROLE"/ LEUR PRESENCE CONTINUELLE N EST PAS ACCEPTEE. COMMENT LES TEMOINS DES PARTIS DE L OPPOSITION PEUVENT S ALTERNER DANS LEUR TACHE DE CONTROLE AVEC CEUX DES PARTIS DU POUVOIR? DE PLUS , L OBSERVATION DOIT CONCERNER TOUTES LES OPERATION ET PAS SEULEMENT UNE PARTIE...

 

A Masina SIFORCO, au centre de vote n° 10410, situé au Collège Saint Boniface, la population a suspendu sa participation à l'élection parce qu'on ne leur remet que les bulletins de vote des législatives et non des présidentielles... les gens réclament qu'on leur remette aussi les bulletins des présidentielles... je viens de signaler la situation au vice-président de la CENI ... »

Je viens de contacter un compatriote sur place au pays à Masina SIFORCO. Il m’a confirmé cette information : 30 bureaux sans bulletins de votre pour la présidentielle.
Certains électeurs sont découragés.



J.-P. Mbelu

 

 

 

 

FLASH!FLASH!FLASH! DEUX VEHICULES DE LA CENI ONT ETE BRULES AU BEL AIR C/KAMPEMBA A LUBUMBASHI...PARCE QU'ILS Y AVAIENT DES BULLETINS DE VOTE OU ON AVAIT DEJA VOTE LE NUMERO 3. LA POPULATION A BIEN FAIT SON BOULOT!

 

NDJILI / KINSHASA

UN AGENT DE LA CENI DU BUREAU DE VOTE N° 10497 Q ECOLE PRIMAIRE SONAPANG A ETE ATTRAPE A L EXTERIEUR D UN BUREAU DE VOTE AVEC DES BULLETINS DES ELECTIONS LEGISLATIVES ET PRESIDENTIELLES DEJA COCHES. IL A ETE ARRETE.

SUR PLACE EST DESCENDU LE COLONEL KANYAMA DE LA POLICE NATIONALE -SURNOMME ESPRIT DE MORT - QUI EST PARTI AVEC L AGENT EN QUESTION.

LA POPULATION SUR PLACE A DECHIRE TOUS CES BULLETINS DE VOTE CRAIGNANT QU ON LES AMENE ET ON LES INSERE ENCORE DANS UN CIRCUIT DE FRAUDE

 

ATTENTION ! ATTENTION! À TOUS CEUX QUI METTENT LA MAIN SUR LES TRICHEURS,
ANNULEZ TOUS LES BULLETINS AVANT DE LES AMÉNER À LA POLICE. IL FAUT LES INVALIDER D'UNE MANIÈRE OU D'UNE AUTRE, CAR LES MILICES DE KABILA PEUVENT INTIMIDER LA POLICE ET ARRACHER CES BULLETINS COMME ON A ARRACHÉ LES CADAVRES DE CEUX QU'ILS ONT TUÉS.

Publié dans Politique

Commenter cet article