Ce vendredi 15 juillet, la CENI clôture l’opération de révision du fichier électoral à Kinshasa

Publié le par jpkasusula

 

 

SUR L'ACTUALITÉ

 

 (Le Potentiel 15/07/2011)  

Après une prolongation de 10 jours accordée aux requérants, la CENI clôture, aujourd’hui vendredi 15 juillet, l’opération de révision du fichier électoral dans la ville de Kinshasa.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fixé pour ce vendredi 15 juillet 2011, la clôture de l’opération de révision du fichier électoral dans la ville de Kinshasa, rapporte une note d’information de la Ceni, citée par l’Agence congolaise de presse.

La capitale de la RDC est la dernière province à poursuivre l’opération de révision du fichier électoral, ponctuée d’une touche de sensibilisation faite, tour à tour, par les autorités de la CENI, les acteurs de la Société civile et les acteurs politiques. Objectif : atteindre le plus grand nombre d’enrôlés possibles à Kinshasa.

La prolongation de dix jours décidée par la CENI en date du 5 juillet a eu pour but : atteindre les 100% d’enrôlés attendus.

Selon la CENI, le taux d’enrôlement à Kinshasa, avant cette prolongation a été de 79%.

A noter que l’opération dans les dernières six provinces a été officiellement clôturée, le 10 juillet, dans la province du Bandundu par le président de la CENI, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda. C’était en présence du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Roger Meece, et des délégués des bailleurs des fonds.

A cette occasion, à cause de l’insécurité et de forte affluence de la population au moment de la clôture de l’opération, la CENI avait accordé deux jours supplémentaires aux territoires de Walikale, au Nord-Kivu, de Fizi et de Kalehe, au Sud-Kivu, de Bolomba, à l’Equateur, de Bolobo, de Kiri, au Bandundu.

Selon la source, les statistiques générales sont attendues ultérieurement avant de procéder à l’étape de nettoyage du fichier électoral.

A Kinshasa, où selon les prévisions de la CENI, 3. 573 399 électeurs ont été attendus, l’opération de la CENI a consisté à compléter le fichier électoral d’autant plus qu’en 2009, une opération similaire avait été faite.

Par ailleurs, la révision du fichier électoral permet d’actualiser les listes électorales, de relocaliser les électeurs pour leur permettre de voter près du lieu de résidence. Elle est aussi importante pour les calculs de nombre des sièges de conseils de secteur ou de chefferie et de conseils municipaux.

PITSHOU MULUMBA

 

© Copyright Le Potentiel

Publié dans Politique

Commenter cet article