C'est quoi ca ? SIMAMAKIVU: Vital Kamerhe Le Coureur des Jupons!

Publié le par jpkasusula

En date de : Lun 1.8.11, Alexis BEMBA BONDO MUKELE <albebond@hotmail.com> a écrit :


De: Alexis BEMBA BONDO MUKELE <albebond@hotmail.com>
Objet: FW: Fw : Re : [Congo-Uni] C'est quoi ca ? SIMAMAKIVU: Vital Kamerhe Le Coureur des Jupons!
À: "Congovista" <congovista@yahoogroupes.fr>
Date: Lundi 1 août 2011, 16h35

 

Ce document confirme les attentes -malheureuses et déplorables- des connaisseurs du Kivu à partir de la nomination de Marcellin Cisambo au gouvernorat du Sud Kivu au moment où Vital Kamerhe était entré en dissidence avec le pouvoir. Il s'était agi, en effet, de ressusciter la rivalité traditionnelle, historique, entre Kabare et Ngweshe. Cisambo est de Kabare, Kamerhe, de Ngweshe.

 

Si, par le passé, le Bushi, globalement, s'était défendu de façon unitaire contre les multiples tentatives du Rwanda précolonial de prendre pied sur la rive occidentale du lac Kivu, les Bashi s'étaient montrés très divisés par la suite, surtout après que Ngweshe, qui n'était alors qu'une principauté dépendant de Kabare, eut fait sécession.

Depuis lors, toute l'histoire du Bushi s'était construite, essentiellement, autour de cette rivalité. Et on sait comment la haine tradtionnelle a la dent dure. Aussi, le résultat de Kamerhe au Kivu sera fonction de l'influence de ces rivalités ancestrales sur la conscience des jeunes citadins originaires de Kabare. Si non, rien que par la réthorique qu'on vient de lire, on peut penser que les choses ne seront pas aussi faciles pour le leader de l'UNC.

 

Il aurait été plus intéressant pour ses adversaires, et plus instructif pour les électeurs appelés demain à se prononcer, d'attaquer M. Kamerhe sur son comportement politique. En choisissant de faire l'amalgame, jusqu'à reprendre la propagande de ceux qui le présentent comme rwandais, ils se décrédibilisent.

 

Par ailleurs, s'il y a des faits de gestion qui laisseraient penser que M. Kamerhe aurait détournés des deniers publics, ses adversaires auraient intérêt à les publier, sans chercher à calomnier. Le fait de dire qu'il n'aurait pas remis 200.000 $ du Chef de l'Etat au Mwami Ndatabaye me gène, car s'il s'agit de l'argent privé du Chef de l'Etat destiné à un ami, ce serait manifestement une affaire privée qui intéresserait les tribunaux civils. Il en serait autrement si l'on disait que M. Kamerhe aurait mal geré une ligne budgétaire destinée à telle activité publique à Walungu.

 

Comme d'autres lecteurs sans doute, je suis impressionné par l'activisme sexuel supposé de M. Kamerhe. Si le nombre de grossesses extraconjugales qu'on lui attribue est vraie, alors il faudrait que ses adversaires se dépêchent de faire adopter par le parlement une loi pouvant limiter ses contacts avec les femmes, lesquelles devraient être convaincues de se soustraire à la séduction de ce nouveau Casanova. Encore faudrait-il convaincre nos belles, car l'on sait la complicité liant les femmes aux grands hommes.   

 

Je dis ceci pour rigoler un peu car il ne serait pas souhaitable que les affaires des jupons parasitent la réflexion politique, voire intellectuelle, au risque de plonger le débat dans la gadoue.

 

Ceci dit, j'ai lu, avec l'attention qu'on imagine, le discours de M. Kamerhe à l'ouverture du congrès de son parti. Ce discours correspond au personnage, tel que je le connais, depuis ses premiers pas politiques dans la jeunesse de l'Urd, son ascension à partir de la direction du cabinet du Ministère du Plan sous le général Denis Kalume, la vice-délégation au Commissariat à la MONUC, sa forte participation à toutes les négociations internationales depuis Lusaka etc. C'est quelqu'un qui a de l'intelligence et du courage.

 

Son analyse est séduisante, voire correcte, à plus d'un titre. Mais je me rappelle qu'à l'époque de Mobutu, les "10 fléaux" furent considérés comme un bon diagnostic. La suite?

 

C'est là où le discours politique, en Afrique noire, semble poser problème, à mon humble avis. On n'a pas le courage d'aborder la problématique fondamentale marquant notre histoire, à savoir notre incapacité avérée à gérer un pays moderne. D'où la solution, qu'avait d'ailleurs conçue Patrice Lumumba, d'associer les "Blancs de bonne volonté" à la gestion de notre pays.

 

En effet, nos pays sont de création coloniale alors que notre évolution naturelle, pour la plupart de nos communautés, demeure tribale. Par conséquent, il n'y a rien de sorcier à ce que nous connaissions les pires difficultés au point de vue de la gouvernance moderne, à commencer par l'adhésion, d'abord par les décideurs, à la soumission à la loi commune dont ils sont sensés garantir l'application. 

 

Par conséquent, tant qu'il n'y aura pas d'hommes politiques ayant le courage de vaincre notre morbide amour-propre pour dire au peuple : "seuls nous n'allons pas nous en tirer, impliquons avec nous ceux qui ont la culture de l'organisation", l'Afrique noire végétera. Dans ce débat, il y a ceux qui ont cité le Botswana et l'Ile Maurice, et maintenant le Rwanda, comme des réussites africaines.

Recadrons les choses : si les présidents botswanais successifs ont le mérite de gérer le produit du diamant en bons pères de famille, ce pays n'a pas réalisé une révolution industrielle et ne produit rien qui indique un savoir-faire particulier. Il n'a même pas une politique d'investissement dans l'économie tertiaire (banque, assurances, services, tourisme) à l'exemple des Emirats arabes. Ensuite, je remerque que les trois présidents qui se sont succédés ont étudié en Angleterre et ont des épouses anglaises.

L'île Muarice est un pays hindou par sa composition ethnique majoritaire, en tout cas par l'écrasante majorité de ses élites.

 

Le Rwanda est un pays pré-colonial dans lequel l'intérêt général n'est pas une vue de l'esprit. Certes, le Rwanda reçoit beaucoup d'argent de l'étranger mais c'est un pays où existe la culture de la mesure. A l'époque de Habyarimana, le franc rwandais fut la monnaie la plus forte d'Afrique avec le rand sud-africain et le franc CFA, rien que par la bonne gestion de ses finances publiques. Dans les années 80, alors qu'il avait deux voitures, le Chef de l'Etat en acheta une troisième. Le public considéra ce geste comme un scandale. Au lieu de procéder à l'arrestation des contestataires, Habyarimana fit un discours d'excuse à la radio, annonçant avoir renoncé à l'achat de cette voiture.

Ironie de l'histoire, le concepteur du plan de développement du Rwanda à l'époque ne fut autre que notre compatriote feu Mulumba Lukoji. 

 

Aussi, je dis à M. Kamerhe que malgré de beaux discours, et peut être même les meilleures intentions du monde, il est possible, s'il était élu, de lutter assez efficacement contre la criminalisation de l'économie, la violation massive des droits de l'homme et une meilleure protection des frontières nationales mais il ne fera pas du Congo un autre Brésil rien que par nous-mêmes. Aucun pays noir n'a réussi à se développer, même si on y voit parfois des autoroutes.

 

Albert Kisonga Mazakala 



--- En date de : Ven 29.7.11, Seya Wa kubisanswa <wakubisanswa@hotmail.com> a écrit :


De: Seya Wa kubisanswa <wakubisanswa@hotmail.com>
Objet: [Congo-Uni] C'est quoi ca ? SIMAMAKIVU: Vital Kamerhe Le Coureur des Jupons!
À: "Congo Uni" <congo-uni@yahoogroups.com>
Date: Vendredi 29 juillet 2011, 23h28



Subject: [Katanga-Heritage] SIMAMAKIVU: Vital Kamerhe Le Coureur des Jupons!

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

SIMAMA KIVU  

B.P. 1589 Kinshasa RDC 

E-mail : simamakivu@yahoo.fr

VOICI LE VRAI VITAL KAMERHE en 10 points

 

  1. Ses origins

 

Il est congolais originaire de Cyangugu, du père KAMERHE, de la mère M’Nkinyi Shi de nationalité britannique actuellement.

KAMERHE père est fils de RWAKANYIGINYA dont certains frères se retrouvent encore à Kishoma et à Bugarama en République du Rwanda. Sa sœur vit à Kigali et pendant les négociations de Sun City, alors qu’il vilipendait les rwandais, celle-ci vivant à Nyamirambo est venu le saluer. Le calicot à l’aéroport de Kavumu le jour de l’arrivée de Vital KAMERHE à l’occasion de la sortie de l’UNC le témoigne : il y était écrit « UNC Kigali ».

Sa position tardive envers les FDLR témoigne de ses origines et de sa sympathie envers eux. Les populations de Shabunda et de Walungu qui en sont des victimes aujourd’hui, sont ses électeurs. Lorsqu’elles découvriront ce qu’il est dans le fond, elles seront déçues.

Le fait d’effacer son vrai nom de RWAKANYIGINYA pourtant repris sur toutes ses pièces d’identité et sur son mémoire de fin d’études universitaires témoigne de son cas de conscience. Il est le seul congolais né avant 1971 à avoir 2 noms. Cette-fois qu’il ait le courage de mettre sur son bulletin de vote ses 3 noms pour constituer l’histoire et expliquer pourquoi il l’a caché en 2006.

C’est le seul candidat Président de la République qui a voulu se faire enrôler au village pour vouloir effacer ce problème. On connait la maison de sa mère, pas celle de son père ! ZENON KARUMBA dont il se targue sur photo est son oncle ayant certains parents à Bugarama au Rwanda qui sont d’ailleurs venus au deuil de KARUMBA, son père.

 

  1. Un destructeur de foyers : « Le DSK congolais »

 

5 ans après son élection à Bukavu, personne n’a encore vu son épouse ni ses enfants. Où vivent-ils ? En tout cas une chose est sûre, ce n’est pas en RDC.

Qui est l’épouse du candidat Président entre M’NSIBULA et M’BOJI ?

Il ne vit avec ni l’une ni l’autre car très souvent les femmes se bagarrent autour de lui !

 

Surement la secte de Rose Croix à laquelle il est adepte le contraint à ne s’occuper que des femmes d’autrui.

Voici un petit échantillon des épouses d’autrui qui sont concubines de notre candidat Président et dont les foyers ont été séparés par lui :

  • Mme MUSHI BONANE : séparée de l’honorable MUSHI BONANE Président de Bukavu Dawa ;
  • AMIDA, ex Mme JB MPIANA et ex Madame Didi KINUANI, grand diamantaire vivant à Kinshasa dont le deuil de l’enfant a été organisé par MUSHEGERA de la SINELAC ;
  • Mme NVUAMA, son rapporteur à l’Assemblée Nationale ;
  • Mme Nicaise BIRINGANINE, son beau-frère, fille d’IRENGE Ferdinand ;
  • Mme AMANYA sa conseillère juridique ;
  • Mme Solange MULINGANYA de la Société civile pour qui il a construit une maison à Nguba ;
  • Mme BACHU NYENYEZI dont les relations sexuelles avec Vital font oublier l’âge. Mariée à un rwandophone souvent elle excède oubliant que le nom de sa fille c’est MUHOZA ;
  • Nos sources à Bukavu nous ont renseigné que l’une de ses copines métisse, mariée à un sujet allemand a su se construire un hôtel et un restaurant (à confirmer prochainement) ;

 

Il a deux garçons de courses:

  • Aimé SANGARA dit BOJI: Pour l’argent ce dernier sacrifie le foyer de sa sœur et s’occupent des femmes abandonnées de son mentor. Cette dernière venait de le chasser de sa maison à Mwene Ditu, résidence officielle du Ministre de l’information occupée toujours par Vital. Aventurier, Aimé SANGARA, pour l’électorat est devenu BOJI. Sur tous ses diplômes se trouve repris son nom de SANGARA.
  • Manu BIRATO: Dont l’hôtel la Roche sert de cadre idéal pour cette secte de Rose Croix. C’est à lui qu’on a remis les 70.000$ sur les 250.000$ que le Président KABILA avait envoyé lors du tremblement de terre et c’est encore lui qui par tricherie et calcul politique a mis le nom de Vital sur le marché de Nyawera. Si Vital avait son propre argent, pourquoi il n’a pas achevé les travaux du marché de Sange, la maison communale d’Ibanda, l’ISP Baraka ou l’EP Buholo où il a étudié mais qui reste inachevé jusqu’à présent ?

 

Manu BIRATO a regretté le jour où il s’est rendu compte que sa défunte épouse était engrossée par Vital. C’est ça l’amitié partout où le candidat Président passe. La suite est connue. Manu a tué sa femme en provoquant l’avortement. Pauvre ZENON.

Un adepte de la Rose croix ne peut se prévaloir être soutenu par l’église catholique et l’église protestante. Le docteur MUKWEGE devrait se pencher sur ce cas pathologique. Les 4.000.000$ qu’il gérait chaque mois lui ont valu la maladie du siècle.

 

  1. Un homme plein d’arrogance et de sang sur ses mains

 

La dévise de Vital c’est: être seul leader du Kivu. Malheureusement il n’a pas su entretenir son leadership car personne, même les députés n’arrivent pas chez lui.

Adepte de la rose croix, proche du pouvoir Mobutu grâce à MUSHOBEKWA dont il ignore tout, de KABILA Mzee et de Joseph KABILA. Son problème était d’eliminer tout le monde autour du Chef. C’est ainsi qu’il a eu des problèmes avec KALUME qui l’a amené chez Mzee ; ensuite avec son commissaire titulaire dans la région des Grands Lacs, mais c’est sous son mandat que furent arrêtés et tués les ressortissants du Kivu.

Nous de Kabare, nous lui rappelons que le préfet MARHEGANE de Kitumaini et Prosper KABUMBA, le biologiste de l’ISP arrêtés par lui sont encore en prison. La liste n’est pas exhaustive. Vital, ce sang criera vengeance. Libérez nos frères avant d’être candidat Président.

 

  1. Un menteur

 

Un diplomate américain et Colette BRACKMAN du journal « le Soir », le confirment. Il ment tout en blaguant et en fait une réalité.

En voici quelques exemples:

  • Le marché de Nyawera, de Nkafu, l’Institut de la CELPA près de la BCC, la maison communale d’Ibanda, la paroisse de Kabare et l’Institut Kitumaini ont bénéficié par 2 fois après le séisme, du Président KABILA, des fonds de réhabilitation.

Pourquoi ce candidat n’a pas continué à construire après avoir quitté ses fonctions?

  • Il a menti aux parents du Sud Kivu et de la RDC qu’à partir de 2007 il y aurait gratuité de l’enseignement en RDC. A Kinshasa où nous nous trouvons nous apprenons qu’il vient de demander pardon pour ce mensonge. Il faut qu’il demande pardon pour toutes ces bévues. Il faut qu’il ôte de sa bouche et de sa tête ce qu’il a ajouté comme mensonge en disant que c’est le Président KABILA qui le lui avait dit.

 

Qu’il ne nous prenne pas pour des insensés, c’est lui qui était le patron, l’autorité budgétaire pour les exercices 2007, 2008 et 2009. Peut-il nous montrer là où il a fait voter ce budget de gratuité de l’enseignement et que le Gouvernement a refusé son application?

A-t-il sanctionné un seul Ministre pendant ces 3 années budgétaires?

La RDC n’a pas besoin d’un Président qui ment dans toutes les langues du pays. Nous avons besoin du concret. Il doit payer ce mensonge. Il n’a pas eu à donné le salaire qu’il promet aujourd’hui aux enseignants, aux infirmiers, aux militaires et aux autres fonctionnaires.

 

C’est le prototype des politiciens démagogues qui pensent qu’après 5 ans la population aura oublié parce qu’elle n’a pas de mémoire. Détrompez-vous car la population du Sud-Kivu n’est pas dupe. Nous sommes fatigués de toutes ces démagogies !!

Avec les 4.000.000USD qu’il gérait chaque mois pendant plus de 3 ans à la tête de l’Assemblée Nationale il était capable de poser des actions à impacts visibles mais il ne l’a pas fait.

Aujourd’hui il, est soutenu par FIRST QUANTUM, entreprise minière canadienne, qui finance sa campagne moyennant promesse d’attribution des concessions minières du Kivu à exploiter pendant 100 ans (Fizi, Uvira, Mwenga, shabunda, Walikale, Kaziba, Burhinyi, Chulwe, Chinda, Namoya, Kampene, etc.) au cas où il passait Président. C’est donc un vendeur des terres du Bushi en particulier et du Kivu en général.

 

  1. L’UNC est un Parti d’ingrats, commençant par son Président et la suite...
  • En 1997, ici à Kinshasa, Vital avait une seule maison située au Quartier UPN/Télécom dans la commune de Ngaliema. Il n’était pas locataire. Il est « enfant » de MUSHOBEKWA ; devenu 2e personnalité du pays qui connait un seul avantage qu’il a donné a cette famille ? Il oublie tout.
  • Son Mwami Pierre NDATABAYE, invité à Kinshasa par le Président de la République, devrait recevoir 200.000$ pour les projets de Bungweshe. Vital sait combien il lui a donné.

Ayant pris peur de l’adhésion du Mwami à la Majorité Présidentielle, Amato et Boji ont lancé les même chiffres dans l’opinion. Qu’ils remettent cet argent au Mwami au lieu de distraire les gens par des sms anonymes. Bref, Vital doit 200.000$ au Mwami NDATABAYE don du chef de l’Etat pour les projets des sa chefferie.

  • Ingratitude envers le chef de l’Etat :

Parti d’une maison à l’époque de Mobutu, Vital est aujourd’hui propriétaire de plusieurs biens immobiliers dont 2 hôtels (GB et Venus), 3 maisons à Bukavu, 1 à Walungu, 11 à Kinshasa, 1 à Casablanca, 2 en Afrique du Sud, 3 à Goma,… La plupart acquises entre 2003 et 2009. Ne parlons même pas des véhicules, montres … Comment peut-il se permettre aujourd’hui de dire sur RFI des millions de dollars pour les routes détournés croyant que l’opinion ne voit pas comment il s’est enrichi?

D’ailleurs son Hôtel de G.B est loué à 70.000$ le mois par la coopération chinoise jusqu’à présent. Mais partout où il passe il critique la coopération chinoise. Nous pensons qu’il est informé que présentement la Chine vient à la rescousse de la zone euro. Cette critique est donc dépassée.

  • Le PPRD n’avait que 111 députés. Pour le Sud-Kivu, sur les 32 sièges à pourvoir le PPRD n’en a eu que 13! Vital n’a pas amené la grande moisson à Joseph KABILA contrairement à ce qu’il prétend. D’ailleurs si c’était le cas Joseph KABILA serait passé au 1er tour. Nous avions manqué 13% de voix que nous avons eu du PALU. LE PALU se serait tourné vers JP BEMBA, nous n’aurions pas gagné les élections et Vital aurait eu beau parler. C’est la raison pour laquelle le PALU occupe le poste de 1er Ministre, poste tant convoité par Vital.

Le Président de l’Assemblée Nationale a préséance au 1er Ministre mais le Monsieur s’était déjà mis cela en tête et il fallait qu’il ait ce poste à tout prix.

Aujourd’hui tous les sondages lui donnent 1.5 à 2% d’intentions de vote. Cela lui permettra de comprendre que c’est lui qui doit tout à KABILA et non l’inverse.

La vérité c’est que Vital a été gâté par le Président. Il ne sait même pas justifier son départ, il rejette la faute à l’entourage du Chef de l’Etat. C’est de l’égocentrisme, plus fort que l’égoïsme. Il ne peut pas être accepté à l’opposition.

  • Les autres membres fondateurs et sympathisants de l’UNC sont des anciens proches de KABILA (gouverneur, PDC, députés suppléants). C’est l’histoire de Judas et Jésus; de Barabbas et Jésus.

 

  1. Un allié du CNDP et un perturbateur de l’ordre public préélectoral et postélectoral

Voici ses alliés au CNDP: - Mr René ABANDI

  • Mr BIYOYO
  • Mr MAKENGA
  • Mr Laurent NKUNDA lui-même

 

Voici 3 faits concrets:

  • Dans son combat d’être 1er Ministre s’imaginant l’échec des négociations CNDP-Gouvernement, il a voulu jouer le double jeu ; proclamer devant l’Assemblée Nationale la chute de Goma, montrer l’incapacité de MUZITO à négocier et l’envoyer, lui Vital, pour être pacificateur (titre qu’il adore. Et ainsi devenir 1er Ministre car dira-t-il c’est moi qui ai ramené la paix).Toutes les femmes violées à Goma et Bukavu par NKUNDA et MUTEBUSI, Vital en sait quelque chose à cause de ses liens avec NKUNDA.
  • Quand il disait sur radio Okapi qu’il n’a pas été consulté par le Président (ce qui n’était pas une obligation) alors que peu avant il quittait d’une réunion avec le Chef de l’Etat, où ils ont pris du thé ensemble, Vital a voulu que le Président parle au téléphone avec Laurent NKUNDA, son ami ; chose que le Raïs a refusé de faire car ne voulant pas de contact direct avec ce Monsieur. C’est ce jour que la rupture a été consommée entre KABILA et KAMERHE.

 

L’arrestation de ce dernier n’a jamais été pardonnée par Vital. Tout le monde se rappelle de l’appel du CNDP à Vital à Nairobi. Le Président du Sénat Léon KENGO a refusé cette invitation car n’étant pas membre du Gouvernement. Mais le candidat Vital comptait coûte que coûte y aller pour devenir « Pacificateur », 1er Ministre.

Aujourd’hui il contacte ces hommes et planifie avec eux la perturbation des élections s’il ne passait pas. Il utilise BITAKWIRA, James MULEGWA pour convaincre YAKUTUMBA à rester dans la forêt de Fizi (YAKUTUMBA devient un pirate dans le lac Tanganyika : terrorisme international) et quelques FDLR de Shabunda. Vous verrez qu’à Walungu des assassinats ciblés de proches du PPRD sont perpétrés. Et le griot AMATO et MUSHEGERHA chargé de recrutement camouflent leurs assassinats et viols en messages de condoléance. A qui profitent ces crimes?

  • La résolution portant arrêt momentané de l’exploitation artisanale des minerais a été voté le 20 Juin 2007 à l’Assemblée Nationale présidée par Vital KAMERHE.

Il a distribué ce document dans toutes les ambassades qualifiant les membres de la FEC Sud-Kivu, Nord Kivu et du Maniema des vendeurs de minerais de sang. Etant une décision du parlement, quand le Président Joseph KABILA a voulu l’appliquer, C’est le même vital qui va dire le contraire. C’est écrit et signé à la 7e page du document intitulé « Plan de sortie de crise ».

Les creuseurs doivent savoir que c’est Vital qui a fait voter cette décision au Parlement et non le Président KABILA. Il change comme un caméléon.

 

  1. L’entrée des troupes rwandaises et l’attaque des FDLR : C’est une affaire de Vital

 

- Des preuves matérielles existent. Des documents manuscrits de la main de Vital où il propose la frappe des FDLR par les 2 armées (Rwandaise et Congolaise) sont là;

Il a fait voter cette résolution à la conférence de Goma où les ressortissants du Kivu ancien s’étaient réunis. C’est donc une résolution du 23 Janvier 2008 sous sa présidence lui et l’abbé MALU MALU.

- Enfin, dans le cadre de la diplomatie parlementaire, il a passé 2 nuits à Kigali pour demander l’entrée de ces forces rwandaises. Qu’est-ce qui lui est arrivé?

Le seul problème est que, KAMERHE n’a pas supporté l’idée que le président KABILA ne l’aie pas laissé piloter ce processus jusqu’au bout.

Nous nous demandons quel sera le comportement des FDLR le jour où ils verront ces documents manuscrits de Vital KAMERHE RWAKANYIGINYA. Ils se fient encore à sa déclaration sur les ondes de radio OKAPI et non à son lobby à Kigali et dans différentes ambassades contre eux.

 

  1. Pourquoi s’autoproclamer candidat du Kivu ?

 

Lui-même ou ses partisans, quel bilan peuvent-ils présenter aux populations du Kivu à côté de ces foyers cassés ?

En tant qu’autorité budgétaires qu’a-t-il prévu en 2007, 2008 et 2009 pour réhabiliter ou construire l’une de nos universités ou Institut supérieur? Même l’école primaire où il a étudié est par terre… Quel salaire a-t-il prévu pour la police, l’armée, les fonctionnaires,… ? RIEN.

Quel est cet hôpital qui a reçu un don de lui?

Alors que lui ne mange que des repas qu’il se fait livrer à domicile chaque jour du Grand Hôtel, ses 22 chiens de Johannesburg consomment une vache entière par jour et ceux de Kinshasa une autre, alors que ses frères bashi n’ont rien à se mettre sous la dent. Et il se dit prêt à changer le pays! Une telle opulence n’est pas pour un opposant. Autour du Président KABILA personne ne nourrit autant des chiens au lieu de nourrir des hommes..

La Bible dit ceci : « Quand j’avais faim tu ne m’as pas nourris.. ».

Nous tous, ses collègues élus, nous avons été chassés de postes ministériels au moment où il était 2e personnalité du pays.

A côté de Mme Carole AGITO, DGA de la SONAS, avec qui il a un enfant, peut-il nous dire la seule personne de Walungu, de Nindja, de Kabare, de Kaziba, de Luwindja, d’Idjwi, de Kalehe, de Kalonge, de Burhinyi sans parler de Fizi, Shabunda, Mwenga ou Uvira pour qui il a trouvé du travail? Mis à part Aimé pour différentes missions en Europe et CHIBICHABENE, son joker. Et en plus qu’on se le dise, comme suppléant, Vital n’a pas trouvé mieux que cette dame?!!

 

C’est ça la valeur de toutes nos voix de 2006 ?

 

« Merci Bapesaka na Mbwa ».

Et aujourd’hui il revient encore …!!!

 

  1. Ses nouveaux alliés (Contre nature)
  • TSHISEKEDI : Ce dernier ne veut pas de KAMERHE car le connait mobutiste, kabiliste et opportuniste moins sérieux. Il a quitté le PPRD à peine le 10.12.2010. Il a avec lui le passif et l’actif du régime actuel.
  • JP BEMBA : Il est allé lui rendre visite par 2 fois en prison à la Haye pour réclamer même sa libération. JP BEMBA que KAMERHE nous a présenté en 2006 comme étant un cannibale est devenu du coup « saint »! Il l’a dit au congrès du MLC.
  • AZARIAS RUBERWA : C’est son plus grand allié actuellement avec qui il fait des courses chez TSHISEKEDI. Azarias que KAMERHE nous a présenté comme assassin, criminel en 2006 est devenu l’opposant le plus crédibles car ayant besoin des voix du RCD et des banyamulenge surtout.
  • NE MWANDA NSEMI: du Bas Congo, chef d’un mouvement mystico-religieux, qui tue tous ceux qui ne sont pas nekongo. Cette secte est contre le catholicisme et surtout le protestantisme.

Où est-ce que KAMERHE veut nous amené?

  • THOMAS LUBANGA : KAMERHE est allé lui rendre aussi visite à la Haye pour conclure une alliance avec les hema. Il réclame également sa libération.
  • Les MAKENGA : en brousse aujourd’hui, c’est l’œuvre de Vital pour déstabiliser les élections.
  • Tous les bruits de bottes post électoral à Nindja, Kalonge, Lemera, Mugogo, Kakono, Tulimbi, Kamisimbi, c’est Vital encore une fois qui avec MUSHEGERHA veulent montrer que les élections ne peuvent pas avoir lieu étant donné qu’il ya insécurité alors c’est eux qui entretiennent cette insécurité.

 

Ce sont là les futurs membres de son Gouvernement et ses alliés.

C’est beaucoup de gaffes. Qu’il continue à demander pardon.

 

  1. Le vrai nom de Vital devrait être « CAMELEON CHANGER COULEUR »

 

 

Fait à Kinshasa, le 27/07/2011

 

 

SIMAMA KIVU

B.P. 1589 Kinshasa RDC

E-mail : simamakivu@yahoo.fr

 

 

 

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

aime 11/05/2017 15:33

fake news!!!

Moi 09/08/2011 18:55


C'est triste! Quel gâchis de temps... Il suffit de lire les deux premières phrases on voit qui en est l'auteur.... Vs allez trop bas, élever le débat!