Après Kasumbalesa Tshisekedi aujourd'hui à Kipushi et demain à Likasi avant Kolwezi

Publié le par jpkasusula

Sauf changement de dernière minute, le président de l'UDPS va se rendre ce mercredi 3 août à Kipushi, ville située à 30 km de Lubumbashi où ce dernier séjourne depuis le vendredi 29 juillet en provenance de l'Afrique du Sud. L'agenda du n°1 de ce parti de l'opposition prévoit une descente à Likasi, à 120 km de la capitale provinciale du Katanga, le jeudi 4 tandis que le jour suivant, soit le vendredi 5 août, il sera à Kolwezi, une autre importante ville cuprifère.

Quant à la journée d'hier mardi 2 août, Etienne Tshisekedi s'est rendu à Kasumbalesa, une importante entité politico-administrative située à la frontière de la RDC avec la Zambie. Située à 80 km de Lubumbashi, la cité de Kasumbalesa a réservé un accueil chaleureux et délirant au président de l'UDPS et à sa suite. Ayant quitté la ville de Lubumbashi à 11h30', Etienne Tshisekedi était accompagné par un convoi de 30 véhicules. C'est à 13h30' qu'ils ont atteint l'entrée de Kasumbalesa où une foule innombrable les attendait dans une allégresse indescriptible. Le président de l'UDPS et sa suite ont parcouru 3 km dans cette ambiance de gaieté jusqu'à la place réservée au meeting. S'adressant aux membres sympathisants de son parti, Etienne Tshisekedi a tenu en baleine l'assistance avec le même message qu'il avait prononcé le samedi 30 juillet à Lubumbashi.

Il a une fois de plus responsabilisé les katangais de Kasumbalesa à s'investir pour mettre fin à l'insécurité, au vol, au viol et à la corruption sans oublier l'impunité. Il a insisté sur l'amour des Congolais envers leur pays en vue de sortir la RDCongo de l'abîme.

Il n'avait pas manqué de présenter la délégation des membres qui l'accompagnent dont les uns de l'Europe via la République Sud Africaine. Des questions lui ont été posées et il y a réservé dés réponses appropriées. Le meeting s'est terminé à la satisfaction de tous sans incident.

Le moral d'Etienne Tshisekedi et de sa suite se trouve au Zénith. La provocation des membres de l'UNAFEC qui ont attaqué lundi la permanence de l'UDPS située dans la commune Lushoise de la Kenya ne les a pas ébranlés.

Revenons à l'attaque pour dire que la délégation UNAFEC revenant d'une manifestation politique sans envergure s'est déchaînée sur la permanence de l'UDPS en vandalisant les voitures trouvées sur les lieux. Ces véhicules n'appartenant pas même aux cadres de l'UDPS dont les nombres trouvés à la permanence ont repoussé les agresseurs. Gabriel Kyungu étaie aperçu aux environs du siège provincial du parti cher à Tshisekedi.

                                                                                                               K.KAP

Publié dans Politique

Commenter cet article