A Kinshasa le décor est planté pour la fin proche du régime de « Kabila ».

Publié le par jpkasusula

En regardant les images des funérailles du combattant Serge Alphonse LUKUSA DIYOKO mort le lundi 04/07/2011 devant le bureau de la CENI, sur le champ de bataille pour défendre la cause de son pays, j’ai été bouleversé par la détermination de notre peuple à faire changer les choses.

 

Beaucoup ont critiqué les combattants de la diaspora de n’être capable que de manifester en Europe où ils ne risquent rien pour leurs vies ! Peut-on vraiment leur reprocher d’avoir de cette manière manifesté leur solidarité avec leur peuple meurtri et témoigner ainsi de leur patriotisme envers la mère patrie là où ils vivent ? En ce qui me concerne je me réjouis que le congolais ait enfin compris que seule la lutte libère et que si nous ne nous levons pas personne ne le fera à notre place. Le Congo sera demain ce que nous aurons décidé qu’il soit par notre lutte et sacrifice. Il va de sois qu’ils s’en trouveront sur ce chemin des détracteurs pour décourager ce noble combat. C’est leur droit. Les combattants font partie de cette race des congolais qui acceptent de tout donner pour le bonheur de leur peuple et qu’ils ne peuvent donc pas se dérober devant le devoir patriotique de lutter pour la libération du pays n’en déplaise aux donneurs des leçons qui assistent impuissants et sans alternative à la déliquescence du pays. Les combattants font leur devoir et ce qu’ils peuvent pour que le changement arrive afin au Congo et que notre peuple jouisse des richesses dont Dieu a doté notre pays.

 

A Kinshasa le message a été reçu cinq sur cinq. Jeunes et vieux, hommes et femmes  dominant la peur de la mort des balles de la soldatesque du régime honni du PPRD-MP, notre peuple dit tout haut son désir d’en finir avec les dirigeants corrompus et vendus à la cause de l’étranger. A voir leur détermination, je me dis que dans pas longtemps nous allons assister à la fin du régime dégradant et décadent de « Kabila ».

 

Je crois fermement que « Kabila », en raison de son bilan catastrophique, ne peut honnêtement gagner des élections réellement libres et démocratiques. Apres 10 ans au pouvoir, je ne vois pas ce qu’il peut encore faire qu’il n’ait pas eu l’opportunité de faire pendant une décennie. Il croit certainement trouver son salut dans la tricherie qui se prépare devant nos yeux. La réduction des élections présidentielles en un tour est la manifestation officielle de cette volonté d’organiser une mascarade électorale.  Ce que « Kabila » et ses sbires oublient ce qu’on ne peut indéfiniment et impunément régner sur un peuple contre sa volonté et contre ses intérêts. Il y a une fin à toute chose et celle du « kabilisme joséphiste » est arrivée. Notre peuple n’acceptera jamais se faire diriger par des gens non seulement qu’il n’aura pas choisi mais surtout qui travaillent activement à la désintégration de la nation.

 

J’ai voulu ici rendre hommage à ceux qui, au péril de leurs vies et dans l’anonymat le plus complet, marchent à Kinshasa pour un Congo nouveau et meilleur. Les jours sont comptés où nous allons assister à la fin de ceux qui ont le tord de croire qu’en devant président, le pays est devenu une propriété privée pour en jouir à la lie et tuer tout celui qui voudrait revendiquer les droits élémentaires du peuple.

 

Hommage à nos martyrs anonymes, la lutte continue et la victoire est certaine.

 

Que le Seigneur nous assiste.

 

Jean-Paul Kasusula

Libre penseur

 


 

Publié dans Politique

Commenter cet article